Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Manuel Valls fait disparâitre ses tweets...

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Barack Obama, en costume clair et sans stratégie

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 1)

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Laurent Fabius sur France 24 : le ministre s'exprime sur la diplomatie française

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Emmanuel Macron, nouvel homme fort de Bercy

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

La preuve par l'image de "l'invasion" russe en Ukraine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les ennemis de mes ennemis ne sont pas mes amis"

En savoir plus

FOCUS

Ces chrétiens d'Irak qui commencent leur nouvelle vie en France

En savoir plus

  • Taubira "assume les conséquences" de sa présence chez les frondeurs du PS

    En savoir plus

  • Un cargo ukrainien s'écrase dans le sud de l'Algérie

    En savoir plus

  • Ukraine : l'UE se réunit à Bruxelles pour répondre à la Russie

    En savoir plus

  • Les États-Unis appellent à une coalition mondiale contre l'État islamique

    En savoir plus

  • Confusion au Lesotho après une possible tentative de coup d'État

    En savoir plus

  • Grande Guerre : l'exode oublié des Belges en France

    En savoir plus

  • Université d'été du PS : militants désorientés recherchent parti unifié

    En savoir plus

  • Affaire Tapie : le FMI renouvelle sa confiance à Christine Lagarde

    En savoir plus

  • Un premier cas d'Ebola détecté au Sénégal

    En savoir plus

  • Laurent Fabius sur France 24 : "Il faut être ferme face à la Russie"

    En savoir plus

  • Ukraine : des femmes de soldats russes sans nouvelles de leurs maris

    En savoir plus

  • Un enfant britannique atteint d'une tumeur est recherché en France

    En savoir plus

  • Le nombre de réfugiés syriens atteint le chiffre record de trois millions

    En savoir plus

  • Golan : 43 Casques bleus pris en otage, la force onusienne prête à se défendre

    En savoir plus

  • Google fait décoller le rêve des drones livreurs

    En savoir plus

  • Nintendo renouvelle sa gamme de consoles portables

    En savoir plus

Emeutes en Chine après la mort d'une adolescente

Dernière modification : 04/07/2008

Des milliers de villageois ont pris d'assaut des bâtiments de l'Etat après la mort d'un homme qui protestait contre la conduite de l'enquête sur le décès de sa nièce. La polémique a vu le jour grâce à des vidéos publiées sur Internet.

Sur le site des Observateurs de FRANCE 24 : "Quand l’Internet déborde (momentanément) les autorités chinoises"


 

 

Ce week-end, les habitants d’un village de la province du Guizhou, dans le sud-ouest de la Chine, ont manifesté avec violence, un fait rare en Chine. Des milliers de personnes ont incendié des bâtiments publics, brûlé des voitures et affronté la police. L’origine de cette protestation : la conduite de l’enquête sur la mort d’une adolescente de 15 ans.

 

Les policiers ont conclu au suicide, mais l’entourage de la fillette assure qu’elle a été violée avant d’être assassinée. Une rumeur circule selon laquelle les autorités locales protégeraient le suspect du meurtre, parce qu'il s'agirait du fils d'un responsable local.

 

Emeutes après des passages à tabac

 

Un oncle de la victime s’est élevé contre les résultats de l’enquête. Mais il n’a pas pu poursuivre ses investigations personnelles car "il a été tabassé par la police ou des voyous à la solde de la police. Il est mort samedi", a affirmé une habitante à l’AFP. La nouvelle de son décès a provoqué les émeutes. "Comme l'oncle enseignait dans une école locale, des dizaines d'élèves sont allés demander des comptes à la police, c'est à ce moment-là que certains d'entre eux ont été frappés. Après avoir été tabassés, ils ont incendié des locaux et des voitures de police", a-t-elle ajouté.

 

Le calme est de retour ce lundi matin. Mais "la ville est encore quadrillée par la police", affirme le correspondant de FRANCE 24 en Chine, Sébastien Le Belzic. "Deux cents personnes sont sous les verrous", ajoute-t-il. 

 

Informés par Internet

 

Si les médias locaux ont fait l’impasse sur cette affaire ce week-end, le quotidien officiel China Daily consacre tout de même, ce lundi, quelques lignes aux émeutes, affirmant que 10 000 manifestants sont descendus dans la rue. Mais c’est avec Internet que les habitants ont pu être informés. Des photos des émeutes y ont été publiées et des vidéos ont été mises en ligne sur le site de YouTube.

 

"Internet est la nouvelle force en Chine, ça devient le contre pouvoir. Les internautes font peur au gouvernement", estime notre correspondant Sébastien le Belzic. 

 

Ce lundi, le site Boxun.com affiche la photo d'un avis public ordonnant aux responsables des violences de se rendre aux autorités.
 

Première publication : 29/06/2008

COMMENTAIRE(S)