Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

POLITIQUE

Stéphane Rozès : "Le texte sur la réforme constitutionnelle est assez alambiqué pour recueillir l’adhésion de tous"

En savoir plus

POLITIQUE

Jean-Louis Bourlanges : "Le but de François Hollande est de déshabiller la gauche de la gauche"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Homeland, Irak année zéro" : retour à Bagdad

En savoir plus

FOCUS

Irlande : la renaissance du "Tigre celtique"

En savoir plus

UNE COMÉDIE FRANCAISE

Remaniement : à la recherche de l’équilibre politique

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ali Ahani : "Nous sommes optimistes pour une ouverture, tout en respectant nos principes islamiques"

En savoir plus

L'ENTRETIEN DE L'INTELLIGENCE ECONOMIQUE

La culture à l’épreuve de l’hyper-modernité

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Présidentielle américaine : la percée des outsiders

En savoir plus

LE DÉBAT

Révision constitutionnelle en France : pari gagné pour le gouvernement ? (partie 2)

En savoir plus

L'Amérique "étend" ses missions secrètes en Iran

Dernière modification : 01/07/2008

Selon le magazine américain The New Yorker, les Etats-Unis intensifient les opérations secrètes en Iran pour déstabiliser le régime de Mahmoud Ahmadinejad. La Maison Blanche refuse de s'exprimer sur le sujet.

La Maison Blanche a refusé lundi de s'exprimer sur des informations selon lesquelles les Etats-Unis avaient considérablement étendu leurs opérations clandestines en Iran récemment.
   
"Je ne pourrais pas m'exprimer dans un sens ou dans l'autre", a dit le porte-parole de la Maison Blanche Dana Perino.
   
Interrogée plus tard sur les raisons pour lesquelles elle ne confirmait ni ne démentait les informations du New Yorker, Mme Perino a expliqué que le magazine parlait d'opérations clandestines et que l'administration ne s'exprimait pas sur de telles opérations.
   
Dans sa dernière édition, l'hebdomadaire écrit que le Congrès a accédé fin 2007 à une demande du président George W. Bush pour une extension "majeure" des opérations secrètes en Iran.
   
Ces opérations, pour lesquelles M. Bush a demandé 400 millions de dollars, consistent à soutenir par exemple les minorités arabe et baloutche, dans des régions où le pouvoir central est confronté à des violences, ainsi que des organisations opposées au régime islamique, dit The New Yorker citant des informateurs ayant travaillé ou travaillant dans l'armée, le Renseignement ou au Congrès.
   
Ces opérations visent aussi à réunir des informations sur les activités nucléaires de la République islamique, note le journal.
   
L'ambassadeur des Etats-Unis en Irak, Ryan Crocker, a démenti catégoriquement le fait que les Américains traversent la frontière pour opérer secrètement chez le voisin iranien. Mais cela n'exclut pas des opérations avec d'autres origines.
   
Les informations du New Yorker ont été publiées alors que la question continue à se poser d'une attaque préventive contre l'Iran, de la part des Etats-Unis ou de leur allié israélien, pour l'empêcher de se doter de l'arme nucléaire.
   
M. Bush "s'attache singulièrement à essayer de résoudre cette question de manière diplomatique", a dit son porte-parole.
   
L'Iran se défend de chercher à se doter de la bombe atomique.
 

Première publication : 01/07/2008

COMMENTAIRE(S)