Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Guerre d'intimidation : EIIL contre les États-Unis

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Manuel Valls fait disparâitre ses tweets...

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Barack Obama, en costume clair et sans stratégie

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 1)

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Laurent Fabius sur France 24 : le ministre s'exprime sur la diplomatie française

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Emmanuel Macron, nouvel homme fort de Bercy

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

La preuve par l'image de "l'invasion" russe en Ukraine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les ennemis de mes ennemis ne sont pas mes amis"

En savoir plus

  • En direct : Manuel Valls défend sa ligne à l'université d'été du PS

    En savoir plus

  • Ukraine : l'UE pose un ultimatum à la Russie avant de nouvelles sanctions

    En savoir plus

  • La contestation anti-gouvernementale vire au chaos à Islamabad

    En savoir plus

  • Golan : les Casques bleus philippins "saufs", les fidjiens toujours détenus

    En savoir plus

  • Après deux ans de captivité au Mali, deux diplomates algériens libérés

    En savoir plus

  • Offensive irakienne et frappes américaines contre l'État islamique à Amerli

    En savoir plus

  • UE : Tusk président du Conseil, Mogherini chef de la diplomatie

    En savoir plus

  • Les frondeurs du PS ne sont pas à La Rochelle "pour rompre"

    En savoir plus

  • Nouvelle peine de prison à vie pour le guide suprême des Frères musulmans

    En savoir plus

  • Judo : Teddy Riner décroche un 7e titre de champion du monde

    En savoir plus

  • Selon Pretoria, le Lesotho est en proie à un "coup d'État"

    En savoir plus

  • Taubira "assume les conséquences" de sa présence chez les frondeurs du PS

    En savoir plus

  • Un cargo ukrainien s'écrase dans le sud de l'Algérie

    En savoir plus

  • Les États-Unis appellent à une coalition mondiale contre l'État islamique

    En savoir plus

  • Grande Guerre : l'exode oublié des Belges en France

    En savoir plus

  • Affaire Tapie : le FMI renouvelle sa confiance à Christine Lagarde

    En savoir plus

  • Un premier cas d'Ebola détecté au Sénégal

    En savoir plus

  • Laurent Fabius sur France 24 : "Il faut être ferme face à la Russie"

    En savoir plus

Rasmussen est suspendu deux ans pour dopage

Dernière modification : 02/07/2008

Le cycliste Danois Michael Rasmussen, ex-star de l'équipe Rabobank, a été suspendu deux ans. Il avait déjà été exclu du Tour de France 2007, après avoir été averti plusieurs fois pour avoir raté des contrôles antidopage.

Le Danois Michael Rasmussen, exclu du Tour de France 2007 alors qu'il portait le maillot jaune, pour avoir menti sur sa localisation, a été suspendu pour deux ans par la Fédération monégasque de cyclisme (FMC), a indiqué mardi l'Union cycliste internationale (UCI).

Un porte-parole de l'instance internationale a déclaré que l'UCI avait reçu dans la journée la notification de la décision de la fédération monégasque auprès de laquelle Rasmussen est licencié.

Sa suspension devrait débuter à partir du jour de son exclusion du Tour de France, le 25 juillet 2007.

Jeudi dernier, le président de la commission d'audition de la FMC, Daniel Bottero, avait dit à l'AFP avoir transmis le jour même ses recommandations à la direction de la fédération, un mois après l'audition de Michael Rasmussen, le 28 mai.

La FMC s'était alors engagée à rendre son verdict avant le départ du Tour de France.

Rasmussen, 34 ans, avait été exclu du Tour 2007 par son équipe Rabobank, qui lui reprochait d'avoir menti sur son emploi du temps du mois de juin et l'avait ensuite licencié. Le Danois avait été averti avant le Tour pour avoir raté plusieurs contrôles antidopage inopinés, ce qu'il avait ensuite admis.

Selon le réglement de l'UCI, qui sanctionne à partir de trois défauts de localisation ou contrôle manqué dans une période de 18 mois, il risquait deux ans de suspension et a donc écopé de la sanction maximale.

Le coureur danois, sans équipe depuis le Tour 2007, a engagé une procédure à l'encontre de Rabobank pour licenciement abusif.

Première publication : 01/07/2008

COMMENTAIRE(S)