Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

L'invité: Colonel Badjeck, porte-parole du ministère de la défense camerounais

En savoir plus

MODE

Paris, Haute Couture automne-hiver 2014-2015.

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Vers une offensive terrestre sur Gaza ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

#ActuElles

Suède : un modèle de parité ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

UE - USA : la guerre économique est-elle déclarée ?

En savoir plus

  • Première incursion terrestre d’un commando israélien à Gaza

    En savoir plus

  • Nouvelle humiliation pour le Brésil battu par les Pays-Bas (3-0)

    En savoir plus

  • Alejandro Sabella, un mister nobody au sommet du foot argentin

    En savoir plus

  • Journée la plus meurtrière à Gaza depuis le début du conflit avec Israël

    En savoir plus

  • Présidentielle afghane : les candidats s'accordent sur un audit des votes

    En savoir plus

  • "Boules puantes" et règlements de compte : la débandade de l’UMP

    En savoir plus

  • Violents combats pour le contrôle d'une base au nord-est de Bagdad

    En savoir plus

  • "Wissous plage" : l’interdiction du port du voile attaquée en justice

    En savoir plus

  • Au Caire, juifs, chrétiens et musulmans célèbrent ensemble la rupture du jeûne

    En savoir plus

  • Vidéo : à Casablanca, trois immeubles s'effondrent sur leurs habitants

    En savoir plus

  • Tour de France 2014 : le Français Blel Kadri remporte la 8e étape

    En savoir plus

  • Décès de Tommy Ramone, le dernier survivant des Ramones

    En savoir plus

  • L'armée ukrainienne essuie de lourdes pertes, Donetsk devient ville fantôme

    En savoir plus

  • Vidéo : les habitants de Rafah pris au piège des raids israéliens

    En savoir plus

  • En mal de soutien, Vladimir Poutine rencontre Fidel Castro à Cuba

    En savoir plus

  • Brève alerte au tsunami après un fort séisme au Japon

    En savoir plus

  • Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

    En savoir plus

  • Défilé du 14-Juillet : la présence de soldats algériens fait polémique à Alger

    En savoir plus

  • "Fais tes prières, je vais te tuer" : Amnesty dénonce la torture dans l'est ukrainien

    En savoir plus

  • Gaza : seule une solution politique peut garantir la sécurité d’Israël

    En savoir plus

Moyen-Orient

Avec les rares chrétiens restés à Bagdad

©

Vidéo par Muthanna IBRAHIM , Guillaume MARTIN , Lucas MENGET

Texte par Lucas MENGET

Dernière modification : 01/11/2010

Les chrétiens d'Irak sont la cible d’enlèvements et de meurtres perpétrés par des insurgés, chiites comme sunnites. Ils sont accusés de soutenir les "envahisseurs croisés". Reportage : L. Menget, G.Martin, M. Ibrahim.

Retrouvez le carnet de route de Lucas Menget en Irak.

  

Victimes de persécutions ou de meurtres, les chrétiens de Bagdad vivent cachés. Depuis cinq ans, les violences sont leur quotidien. Dans le quartier de Karrada – au cœur de la capitale – l’Eglise chaldéenne de Babylone est la seule qui ait accepté d’ouvrir ses portes à notre reporter.

 

La rue est barrée et les murs de l’Eglise demeurent leur ultime protection. Mais ils n’ont pourtant pas empêché les attentats. Malgré cette tension, les chrétiens qui sont restés dans le quartier aiment venir le soir se détendre, entre eux, à l’abri.

 

Le père Medhat anime cette petite paroisse depuis trois ans et constate avec tristesse, mais sans désespoir, la fuite de ses fidèles : « Comme il y a encore quelques familles qui sont restées ici, je reste avec elles. Si je constatais que plus personne ne venait à la messe, il n’y aurait plus de raison de rester ».  

 

Sur les 1200 familles que comptait la paroisse en 2003, seules cent n’ont pas fui au Kurdistan ou à l’étranger. L’un de ses paroissiens n’a pas bougé, il est résolument optimiste. William Warda explique : « Cette culture de violence, de massacre vient de l’étranger. Ce n’est pas la culture irakienne. »

 

Malgré les violences, les solidarités de voisinage n’ont pas toutes volé en éclat, comme en témoigne un autre paroissien : « Bien sûr, j’ai des amis musulmans dans le quartier. Ici, les musulmans nous ont aidé, par exemple pour protéger l’Eglise »

 

Depuis quelques mois, le nombre de morts diminue, ravivant ainsi l’espoir de la paroisse de voir revenir des chrétiens à Bagdad.
 

Première publication : 09/07/2008

Comments

COMMENTAIRE(S)