Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Tidjane Thiam, PDG de Prudential

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

La Caravane, l'autre Tour de France

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : accord signé pour la fin des hostilités

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Bartabas, le seigneur des chevaux

En savoir plus

FOCUS

Crimée : un été pas comme les autres

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Gwendal Rouillard, Secrétaire de la commission de la Défense et des forces armées

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Bolivie : au travail dès l'âge de 10 ans

En savoir plus

DÉBAT

Manifestation en soutien à Gaza : un rassemblement test pour le gouvernement

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Andy Serkis : l'homme à l'origine du singe

En savoir plus

  • En direct : "Aucune hypothèse écartée pour le crash de l'avion d'Air Algérie" déclare Hollande

    En savoir plus

  • Crash du vol AH5017 : "Il est exclu de retrouver des survivants"

    En savoir plus

  • Cisjordanie : un Palestinien tué par l'armée israélienne

    En savoir plus

  • BNP Paribas écope de 60 millions d'euros d'amende aux États-Unis

    En savoir plus

  • Tour de France : "Jicé" Péraud, routard sur le tard, à la conquête des cols

    En savoir plus

  • Vol AH5017 : l'hypothèse d'un tir de missile sol-air "quasiment impossible"

    En savoir plus

  • Ce que l'on sait sur la disparition du vol AH5017 d’Air Algérie

    En savoir plus

  • Gaza : 15 Palestiniens tués dans une école de l'ONU

    En savoir plus

  • Washington accable la Russie, l’UE renforce ses sanctions contre Moscou

    En savoir plus

  • Tour de France : le Chinois Cheng Ji, lanterne rouge et fier de l'être

    En savoir plus

  • Gaza : Israël et le Hamas loin d’être prêts à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Le Kurde Fouad Massoum élu président de l'Irak

    En savoir plus

  • En images : à Alep, les cratères d'obus deviennent des piscines pour enfants

    En savoir plus

  • La Soudanaise condamnée à mort pour apostasie est arrivée en Italie

    En savoir plus

  • France : UBS mise en examen pour blanchiment de fraude fiscale

    En savoir plus

  • Un match entre Lille et le Maccabi Haifa interrompu par des pro-palestiniens

    En savoir plus

  • Arizona : condamné à mort, il agonise deux heures sur la table d'exécution

    En savoir plus

  • Levée de la suspension des vols américains et européenns vers Tel-Aviv

    En savoir plus

La gastronomie française, marque ou monument ?

Dernière modification : 17/07/2008

La France voudrait classer sa gastronomie au patrimoine immatériel de l'Unesco. Le festival "Gastronomy by the Seine" en a convaincu certains mais nombreux sont les sceptiques.

 

Suivez notre agenda des festivals

 

Rendez-vous sur le site de "Gastronomy by the Seine"

 

 

 

La sénatrice UMP de Paris Catherine Dumas souligne la nécessité de "cerner un angle d'approche pertinent" pour que la candidature de la gastronomie française au patrimoine mondial immatériel de l'Unesco aboutisse, dans un rapport rendu public mardi.
  
Après avoir auditionné près d'une trentaine de personnes, Mme Dumas formule plusieurs remarques et propositions sur la candidature française, dans un document adopté à l'unanimité par la commission des affaires culturelles du Sénat.
  
Le patrimoine culturel immatériel, défini dans une convention de l'Unesco de 2003, comprend notamment les "pratiques sociales, rituels et événements festifs" et les "savoir-faire liés à l'artisanat traditionnel".
  
La sénatrice relève "plusieurs difficultés"  pour l'inscription de la gastronomie française, notamment "le contexte diplomatique". Pour certains pays en effet, la convention de 2003 vise à rétablir un équilibre entre les pays occidentaux et ceux du Sud, plus riches en traditions populaires, rituelles qu'en patrimoine matériel. "L'entreprise de conviction sera donc ardue, a fortiori dans le contexte de crise alimentaire", estime Mme Dumas dans la note de synthèse de son rapport.
  
Par ailleurs, le projet s'inscrit "à l'échelle nationale alors que les textes de l'Unesco font référence à des +éléments+ du patrimoine", rélève-t-elle.
  
Il faut donc "cerner un angle d'approche pertinent pour se donner les meilleures chances de succès", souligne Mme Dumas. "Je ne suis pas pessimiste du tout, au contraire", a-t-elle déclaré lors d'un point de presse.
  
Le président de l'Assemblée générale des Etats membres de la convention pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel de l'Unesco, Chérif Khaznadar, avait estimé samedi que "la convention (de l'Unesco), ni dans l'esprit, ni dans la lettre, ne pouvait inclure la gastronomie".
  
Le projet de candidature française avait été annoncé le 23 février par le président Nicolas Sarkozy. Le dossier devrait être déposé en août 2009 et l'Unesco devrait faire connaître sa décision début 2010.
  
Aucune gastronomie n'a pour l'instant été inscrite au patrimoine immatériel de l'humanité.

Première publication : 10/07/2008

COMMENTAIRE(S)