Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Rentrée économique en France : croissance, inflation... Tableau noir pour l'exécutif?

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Hamas : accord impossible?

En savoir plus

SUR LE NET

La Toile divisée à propos de Darren Wilson

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Adèle Haenel, nouveau visage du cinéma français

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ebola : le Cameroun ferme ses frontières avec le Nigeria

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Moins d'un Français sur deux est imposable

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Vers une police sous surveillance ?

En savoir plus

DÉBAT

Syrie, la guerre oubliée

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Irak : au coeur des monts Sinjar

En savoir plus

  • Ukraine : "C’est le début de la Troisième Guerre mondiale"

    En savoir plus

  • Gaza : pourquoi les négociations sur un cessez-le-feu permanent sont un cauchemar ?

    En savoir plus

  • Ce qu'il faut retenir de la vidéo de la décapitation de James Foley par l'EI

    En savoir plus

  • Fabius veut coordonner avec l'Iran la lutte contre l'État islamique

    En savoir plus

  • Darius, ce jeune Rom lynché en juin et SDF en août

    En savoir plus

  • Heurts à Bangui entre soldats français et individus armés

    En savoir plus

  • Vidéo : après une nuit plus calme, la situation reste tendue à Ferguson

    En savoir plus

  • Hollande : "La situation internationale est la plus grave depuis 2001"

    En savoir plus

  • Gaza : la trêve une nouvelle fois rompue, Israël vise un chef du Hamas

    En savoir plus

  • La Fifa interdit au FC Barcelone de recruter

    En savoir plus

  • Au bord de l'éruption, le volcan islandais Bardarbunga menace le trafic aérien

    En savoir plus

  • Quand l’Égypte sermonne Washington sur les émeutes de Ferguson

    En savoir plus

  • RDC : le retour tant espéré des réfugiés angolais dans leur pays

    En savoir plus

  • Reportage : les combattants kurdes reprennent le barrage de Mossoul

    En savoir plus

  • Présidentielle 2017 : Alain Juppé candidat à la primaire de l'UMP

    En savoir plus

Fannie Mae et Freddie Mac, autres victimes des subprimes

Dernière modification : 12/07/2008

Les deux géants du refinancement hypothécaire traversent une mauvaise passe, mais le gouvernement américain ne veut pas les laisser tomber.

Lisez le blog "Les banque de l'ombre", par Baptiste Fallevoz.

 

PAULSON VEUT CONSERVER FANNIE MAE ET FREDDIE MAC "DANS LEUR FORME ACTUELLE"
 

Le secrétaire américain au Trésor Henry Paulson a annoncé vendredi qu'il souhaitait maintenir les organismes de refinancement hypothécaire Fannie Mae et Freddie Mac "dans leur forme actuelle", alors que les marchés bruissaient de rumeurs de mise sous tutelle.

"Aujourd'hui, notre objectif principal est de soutenir Fannie Mae et Freddie Mac dans leur forme actuelle", a indiqué M. Paulson dans un court communiqué, publié en réponse à la vague de défiance boursière envers les deux compagnies, centrales pour l'économie américaine.

Le texte de M. Paulson ne fait aucune allusion à une possible mise sous tutelle ou nationalisation des deux compagnies. Son intervention est présentée comme un commentaire sur les informations de presse faisant état d'une réflexion au sein de ses services sur d'éventuelles "mesures d'urgence".

"Nous apprécions les efforts importants du Congrès pour terminer la réforme législative qui va aider à générer la confiance dans ces compagnies", a-t-il dit, en référence au texte de loi en débat au parlement sur l'immobilier.

"Nous maintenons le dialogue avec les régulateurs et les compagnies", a assuré le ministre. Le régulateur de Fannie Mae et de Freddie Mac, l'OFHEO, "continuera à travailler avec les compagnies, alors que celles-ci prennent les mesures nécessaires pour leur permettre de continuer à remplir leur importante mission de service public", a conclu M. Paulson.

Déjà très chahutées depuis le début de la semaine, les titres Fannie Mae et Freddie Mac ont ouvert en chute libre vendredi, alors que, selon le New York Times, l'administration Bush a commencé à réfléchir à leur mise sous tutelle gouvernementale, pour leur éviter une éventuelle faillite.

A l'ouverture, le titre Fannie Mae s'était enfoncé de 38,71%, à 8,09 dollars, et le titre Freddie Mac de 36,75%, à 5,06 dollars.
 

 

WALL STREET EN NETTE BAISSE, PLOMBéE PAR FANNIE MAE ET FREDDIE MAC

La Bourse de New York a ouvert en nette baisse vendredi, plombée par la chute libre des géants du refinancement hypothécaire Fannie Mae et Freddie Mac et une poussée du pétrole vers de nouveaux records: le Dow Jones perdait 1,36%, et le Nasdaq 1,52%.

 

Première publication : 11/07/2008

COMMENTAIRE(S)