Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Des opérateurs indépendants au secours des campagnes

En savoir plus

SUR LE NET

L'ONU dresse l'inventaire des sites détruits en Syrie

En savoir plus

DÉBAT

CAN-2015 : un défi pour le continent africain

En savoir plus

MODE

La mode 2014 marquée par une prise de conscience des créateurs

En savoir plus

SUR LE NET

Les campagnes virales des marques pour Noël

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : calme précaire dans la capitale, violences en province

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Au Cameroun, la population se mobilise pour l'éducation

En savoir plus

#ActuElles

Canada : les mystérieuses disparitions des femmes autochtones

En savoir plus

REPORTERS

Le meilleur des grands reportages de France 24 en 2014

En savoir plus

Sarkozy salue "le geste de paix" des pays arabes

Dernière modification : 13/07/2008

Dans son discours d'ouverture du sommet de l'Union pour la méditérannée, le président français a salué à Paris le "geste de paix" des pays arabes, assis à la même table qu'Israël.

Retrouvez notre dossier spécial : l'Union pour la Méditerranée.

Le président français Nicolas Sarkozy a salué dimanche "tous les pays arabes" venus participer au sommet de l'Union pour la Méditerranée (UPM), qui ont "fait ainsi un geste de paix", lors de l'ouverture à Paris de la rencontre qu'il copréside avec l'Egyptien Hosni Moubarak.
   
"Je veux saluer le courage de tous ceux qui ont répondu à notre invitation", a lancé M. Sarkozy en ouvrant solennellement le "Sommet de Paris pour la Méditerranée".
   
Autour de lui se trouvaient les dirigeants de 43 Etats, dont les 27 membres de l'Union européenne et quasiment tous les pays arabes du pourtour méditerranéen. Seule la Libye du colonel Mouammar Kadhafi boycotte la rencontre.
   
"Je veux saluer les chefs d'Etat arabes d'être venus ici, d'avoir accepté cette responsabilité et d'avoir fait ainsi un geste de paix (...) C'est ensemble que nous allons construire la paix en Méditerranée, comme hier, nous avons construit la paix en Europe", a déclaré M. Sarkozy.
   
Il a estimé qu'un des enjeux majeurs de l'UPM est "d'écrire l'Histoire sur un pied d'égalité Nord-Sud".
   

Première publication : 13/07/2008

COMMENTAIRE(S)