Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

TECH 24

Evgeny Morozov, l'anti-conformiste du Web

En savoir plus

SUR LE NET

USA : la Toile au chevet d'une infirmière infectée par Ebola

En savoir plus

INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE

START-UP : La tentation de l'étranger ?

En savoir plus

SUR LE NET

Data centers : un coût énergétique trop élevé

En savoir plus

INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE

Enseignement numérique : La francophonie à la traîne !

En savoir plus

REPORTERS

L'héritage du président Mujica en Uruguay

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Véronique Morali, présidente du Women's Forum et du directoire de Webedia

En savoir plus

Ukraine et Syrie: quelles gestions des crises?

En savoir plus

Virus Ebola et Budget français : psychose et combat diplomatique

En savoir plus

  • Ebola : l'aide-soignante espagnole n'a plus le virus

    En savoir plus

  • Débordé par l’afflux de réfugiés, le Liban verrouille sa frontière avec la Syrie

    En savoir plus

  • Crise politico-sportive : le Premier ministre albanais reporte sa visite à Belgrade

    En savoir plus

  • Foot européen : carton plein pour les cadors, à l'exception de la Juve

    En savoir plus

  • Maroc - Algérie : tirs à la frontière, un "incident grave" selon Rabat

    En savoir plus

  • En images : le marathon de Pékin noyé dans un nuage de pollution

    En savoir plus

  • L'Allemagne accepte de vendre à Israël des bateaux lance-missiles

    En savoir plus

  • L'Église ne parvient pas à un consensus sur les homosexuels et les divorcés

    En savoir plus

  • De nouveaux heurts à Hong Kong font 20 blessés

    En savoir plus

  • Tempête dans l'Himalaya : le bilan humain s'alourdit

    En savoir plus

  • Paul McCarthy renonce à regonfler sa sculpture plastique vandalisée à Paris

    En savoir plus

  • Ebola : la course au vaccin bat son plein

    En savoir plus

  • Vidéo : l'organisation de l'EI dispose-t-elle d'avions de chasse ?

    En savoir plus

  • Défiant la loi, le maire de Rome enregistre 16 mariages gays

    En savoir plus

  • Nouvelle attaque meurtrière des rebelles ougandais dans un village du Nord-Kivu

    En savoir plus

  • Hong Kong : les manifestants réinvestissent un campement

    En savoir plus

  • Étudiants disparus au Mexique : le chef d'un cartel arrêté

    En savoir plus

Le Canada protège la taïga contre les industries

Dernière modification : 15/07/2008

Le Premier ministre de l'Ontario, Dalton McGuinty, a annoncé un vaste plan de "protection permanente" de la moitié de la forêt boréale canadienne, soit 225 000 km². Le développement des installations industrielles sera interdit.

Une grande partie de la forêt boréale, ou taïga, du nord du Canada, va être protégée de l'activité forestière et minière, dans le cadre d'un plan de lutte contre le changement climatique, a annoncé lundi le Premier ministre de la province de l'Ontario (centre).

Surtout constituée de conifères, la forêt boréale forme une ceinture de 1.000 km de largeur, s'étirant d'un bout à l'autre de cet immense pays, de Terre-Neuve jusqu'au Yukon, et est restée presque intacte depuis la dernière glaciation, il y a plus de 10.000 ans.

Mais la demande étrangère croissante pour les matières premières du Canada, de même que les incendies de forêts et les infestations d'insectes, menacent de plus en plus cette grande étendue de nature sauvage.

"Elle est intacte, et s'il y a quelque chose de certain, c'est que cela ne restera pas comme ça pendant encore longtemps si nous ne faisons rien", a déclaré à la presse le Premier ministre de l'Ontario, Dalton McGuinty.

En vertu de son plan, près de la moitié de la forêt boréale de l'Ontario, soit 225.000 km2, recevra une "protection permanente", le développement industriel y étant interdit et l'activité humaine limitée à l'écotourisme et à des activités comme la chasse et la pêche.

La forêt boréale de l'Ontario est l'une des "dernières régions vraiment sauvages de la planète", et compte plus de 200 espèces vulnérables d'animaux, comme le carcajou et le caribou des bois, a ajouté M. McGuinty.

C'est aussi "un puits de carbone d'une importance significative", puisqu'elle absorbe chaque année quelque 12,5 millions de tonnes de gaz carbonique (CO2), a-t-il dit.

En forte augmentation ces dernières années, les émissions canadiennes de gaz à effet de serre représentent environ 2% des émissions mondiales, selon le Service canadien des forêts, une agence du gouvernement fédéral.

Première publication : 15/07/2008

COMMENTAIRE(S)