Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Bas les pattes !"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

La guerre des Le Pen

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Hollande le saoudien

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Burundi : un juge de la Cour constitutionnnelle en fuite au 9è jour de contestation dans le pays

En savoir plus

FOCUS

Argentine : OGM et pesticide, un tandem toxique ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Maréma, nouvelle voix du Sénégal

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Meriam Rhaiem : "Il voulait faire de ma fille une future endoctrinée"

En savoir plus

ÉLÉMENT TERRE

Ethiopie: le défi vert

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Pour Cécile Kyenge, la demande d'asile en Europe doit être simplifiée

En savoir plus

Des fans marseillais lancent un "Drogbathon"

Dernière modification : 15/07/2008

Pour retrouver l'attaquant Didier Drogba, des fans marseillais essaient de recueillir, grâce à Internet, les fonds nécessaires au transfert, estimé à 28 millions d'euros. Plus de 3 millions d'euros de promesses de dons ont été enregistrées.

Des fans de Marseille ont créé un site internet pour y faire des promesses de dons, qui s'élevaient lundi à près d'un million et demi d'euros, en vue de réunir les 28 M EUR nécessaires selon eux au retour à l'OM de l'attaquant ivoirien Didier Drogba, aujourd'hui à Chelsea.

Le "Drogbathon" a suscité le sourire du président de l'OM Pape Diouf dans le journal La Provence: cette initiative qui l'a "étonné et amusé (...) montre ce que peut être la passion d'un supporter". Mais le dirigeant rappelle que le montant du transfert n'est pas la seule donnée: "Je connais le salaire de Didier à Chelsea"...

Le capitaine de l'équipe de Côte d'Ivoire a été élevé au rang d'icône marseillaise en une seule saison (2003-2004), avant d'être transféré à Chelsea. L'attaquant de 30 ans, qui fait partie des plans du nouvel entraîneur des Blues Luiz Felipe Scolari, serait courtisé par les plus grands clubs européens, comme l'AC Milan ou le FC Barcelone.

Première publication : 15/07/2008

COMMENTAIRE(S)