Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

À L’AFFICHE !

À l'occasion de la fête du cinéma, Marjane Satrapi ouvre les portes de son univers

En savoir plus

FOCUS

Face à la radicalisation dans les prisons, la France fait appel aux aumôniers musulmans

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Les Observateurs s'engagent : mettre en avant les actions positives

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCO

Brexit : et s'il n'avait pas lieu ?

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Stanley Johnson : "Pour moi, Boris a fait une campagne exceptionnelle !"

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Brexit : les lendemains qui déchantent pour l'Europe ?

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Quelles conséquences à la dégradation de la note britannique ?

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

LafargeHolcim va enquêter sur son usine en Syrie

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le Royaume désuni"

En savoir plus

L'euro atteint un nouveau record face au dollar

Dernière modification : 15/07/2008

L'euro est monté à 1,6038 dollar, battant son précédent record datant du 22 avril, où la monnaie unique avait culminé à 1,6018 dollar. L'inquiétude, liée à la crise du crédit et de l'immobilier, explique en partie ce nouveau seuil.

L'euro a inscrit mardi un nouveau record historique face dollar, bénéficiant des craintes liées à la santé du système financier aux Etats-Unis.
 

La monnaie unique est montée à 1,6038 dollar selon les données Reuters. Vers 9h25 GMT, elle s'échangeait autour de 1,6020 dollar.
 
Le précédent record de l'euro, inscrit le 22 avril, était de 1,6018 dollar.
 
Face aux inquiétudes suscitées par les banques et l'immobilier aux Etats-Unis, les cambistes ont visiblement choisi d'ignorer l'annonce d'une baisse de l'indice allemand ZEW du moral des investisseurs, tombé en juillet à son plus bas niveau historique.
 
"Même le choc de l'enquête ZEW n'a pas suffi à susciter le moindre intérêt pour le dollar et l'impact de l'annonce dimanche par la Fed de son plan de renflouement de Fannie Mae et Freddie Mac reste ridicule aux yeux du marché", a commenté James Hughes, économiste de CMC, dans une note à ses clients.

Première publication : 15/07/2008

COMMENTAIRE(S)