Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Burundi : l'Afrique de l'Est réclame un nouveau report, des généraux menacent le président

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Grèce: après la victoire Tsipras sacrifie Varoufakis

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

"Nous continuerons les négociations avec la Grèce"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

"Pour résister" : un plaidoyer contre toutes les formes d'extrémisme

En savoir plus

ÉLÉMENT TERRE

Migrants climatiques : les réfugiés du siècle

En savoir plus

INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE

Venise au Moyen-Âge : un redoutable guerrier économique

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Love and Loss" : le beau retour de Tina Arena

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Crise grecque : un référendum sous haute tension

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Maroc : la robe de la discorde

En savoir plus

Tiffany perd son procès en contrefaçon contre eBay

Dernière modification : 15/07/2008

Un tribunal de New York a disculpé le site d'enchères eBay des accusations de contrefaçon portées par le joaillier Tiffany. Cette décision intervient peu après la condamnation, en France, du site dans une affaire similaire impliquant LVMH.

Le groupe eBay, leader des enchères sur Internet, a remporté une victoire lundi dans le procès que lui avait intenté le joaillier américain Tiffany en 2004 pour contrefaçon, alors qu'il a récemment perdu en France contre le groupe de luxe LVMH dans une affaire similaire.

Un tribunal de New York a statué lundi qu'eBay avait mis en place des mesures adéquates contre la contrefaçon et que la protection des marques incombait à leurs propriétaires, a expliqué eBay dans un communiqué.

Tiffany avait porté plainte en affirmant que la plupart des bijoux prétendument de marque Tiffany vendus sur eBay étaient des faux et que, malgré ses demandes, eBay n'avait pas retiré ces objets de son site.

eBay s'est félicité lundi de cette décision, qu'il considère comme "une victoire pour les consommateurs".

Le site d'enchères vient en revanche de perdre un procès similaire en France contre le groupe LVMH, à qui il a été condamné de verser plus de 38 millions d'euros d'indemnités, suite à des ventes sur son site de sacs, parfums et vêtements contrefaits. eBay a fait appel de cette décision et, en conséquence, a décidé de continuer ses ventes.

Cette condamnation pour contrefaçon est la deuxième pour eBay en France: début juin, le groupe de luxe Hermès avait obtenu 20.000 euros de dommages et intérêts. eBay a fait appel.

Le site d'enchères a mis en place un système par lequel les entreprises peuvent lui signaler de possibles contrefaçons. Le site bloque alors les comptes des utilisateurs qui vendent des faux ou sont soupçonnés de vendre des faux. eBay indique qu'en 2007 il a bloqué 50.000 comptes de vendeurs.

Le groupe est aussi en prise avec un autre poids-lourd des marques: le groupe français L'Oréal, numéro un mondial des cosmétiques, l'a assigné à l'automne 2007 devant la justice de cinq pays européens pour contrefaçon.

Fondé en 1995, eBay revendique 276 millions de membres dans le monde.

Première publication : 15/07/2008

COMMENTAIRE(S)