Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : calme précaire dans la capitale, violences en province

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Au Cameroun, la population se mobilise pour l'éducation

En savoir plus

#ActuElles

Canada : les mystérieuses disparitions des femmes autochtones

En savoir plus

REPORTERS

Le meilleur des grands reportages de France 24 en 2014

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Retour sur les temps forts de l’année 2014

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Un troisième Bush à la Maison Blanche ?"

En savoir plus

DÉBAT

CAN-2015 : un défi pour le continent africain

En savoir plus

L'ENTRETIEN

"Il faut que Pékin réévalue ses politiques dans les régions tibétaines"

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Uruguay : la vie après Guantanamo

En savoir plus

Tiffany perd son procès en contrefaçon contre eBay

Dernière modification : 15/07/2008

Un tribunal de New York a disculpé le site d'enchères eBay des accusations de contrefaçon portées par le joaillier Tiffany. Cette décision intervient peu après la condamnation, en France, du site dans une affaire similaire impliquant LVMH.

Le groupe eBay, leader des enchères sur Internet, a remporté une victoire lundi dans le procès que lui avait intenté le joaillier américain Tiffany en 2004 pour contrefaçon, alors qu'il a récemment perdu en France contre le groupe de luxe LVMH dans une affaire similaire.

Un tribunal de New York a statué lundi qu'eBay avait mis en place des mesures adéquates contre la contrefaçon et que la protection des marques incombait à leurs propriétaires, a expliqué eBay dans un communiqué.

Tiffany avait porté plainte en affirmant que la plupart des bijoux prétendument de marque Tiffany vendus sur eBay étaient des faux et que, malgré ses demandes, eBay n'avait pas retiré ces objets de son site.

eBay s'est félicité lundi de cette décision, qu'il considère comme "une victoire pour les consommateurs".

Le site d'enchères vient en revanche de perdre un procès similaire en France contre le groupe LVMH, à qui il a été condamné de verser plus de 38 millions d'euros d'indemnités, suite à des ventes sur son site de sacs, parfums et vêtements contrefaits. eBay a fait appel de cette décision et, en conséquence, a décidé de continuer ses ventes.

Cette condamnation pour contrefaçon est la deuxième pour eBay en France: début juin, le groupe de luxe Hermès avait obtenu 20.000 euros de dommages et intérêts. eBay a fait appel.

Le site d'enchères a mis en place un système par lequel les entreprises peuvent lui signaler de possibles contrefaçons. Le site bloque alors les comptes des utilisateurs qui vendent des faux ou sont soupçonnés de vendre des faux. eBay indique qu'en 2007 il a bloqué 50.000 comptes de vendeurs.

Le groupe est aussi en prise avec un autre poids-lourd des marques: le groupe français L'Oréal, numéro un mondial des cosmétiques, l'a assigné à l'automne 2007 devant la justice de cinq pays européens pour contrefaçon.

Fondé en 1995, eBay revendique 276 millions de membres dans le monde.

Première publication : 15/07/2008

COMMENTAIRE(S)