Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle : Le Gabon suspendu à la décision de la Cour Constitutionnelle

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Attentats aux États-Unis: la peur du terrorisme ravivée (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Mort d'un homme noir tué par la police aux États-Unis: racisme ou dérapage ? (partie 1)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Quelle politique mener à l'égard des réfugiés en Europe ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Budget de l'État 2017 : le grand bluff ?

En savoir plus

TECH 24

La dictature des algorithmes

En savoir plus

FOCUS

Adulé ou conspué : Jeremy Corbyn, une figure qui divise le Labour au Royaume-Uni

En savoir plus

#ActuElles

Pénélope Bagieu raconte en BD l'histoire de 15 héroïnes culottées

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Djihad" ou l'art comme rempart à l'extrémisme

En savoir plus

YouTube pourra masquer l'identité des utilisateurs

Dernière modification : 17/07/2008

Google a obtenu du géant des médias Viacom que sa filiale YouTube puisse masquer l'identité de ses utilisateurs. Un jugement avait précédemment obligé Google à fournir les données personnelles d'utilisateurs à Viacom.

Google, qui avait été contraint début juillet à fournir au géant des médias Viacom (MTV, studios Paramount) des données sur les utilisateurs de sa filiale YouTube, a obtenu mardi le droit de masquer l'identité des utilisateurs du site de partage de vidéos en ligne.
 

Le jugement rendu au début du mois par un tribunal fédéral de New York va permettre à Viacom d'avoir accès à l'ensemble des vidéos retirées du catalogue, mais surtout à toutes les données relatives au visionnage des vidéos: identifiants de connexion, le nombre de fois et à quelle heure un utilisateur les a vues et l'adresse IP (internet) qui permet d'identifier les ordinateurs.
 

L'affaire remonte à mars 2007 quand Viacom a décidé d'assigner Google en justice pour avoir autorisé le visionnage de 160.000 vidéos, principalement des programmes diffusés sur les chaînes de télévision du groupe, notamment MTV et Comedy Central.
 

En compensation, Viacom réclame un milliard de dollars de dommages et intérêts, demande sur laquelle le tribunal n'a pas statué.
 

Mais mardi, le juge Louis Stanton a entériné un accord conclu entre les parties, autorisant Google à retirer les éléments d'identification (adresses IP et coordonnées des utilisateurs de Youtube) des données fournies à Viacom, selon des documents judiciaires.
 

Viacom accuse Google, qui a racheté Youtube en 2006 pour 1,6 milliard de dollars, de complicité avec les internautes qui mettent en ligne des vidéos protégées par droits d'auteur, notamment des programmes diffusés sur les chaînes de télévision du groupe, comme MTV et Comedy Central.

Première publication : 16/07/2008

COMMENTAIRE(S)