Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle : Le Gabon suspendu à la décision de la Cour Constitutionnelle

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Attentats aux États-Unis: la peur du terrorisme ravivée (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Mort d'un homme noir tué par la police aux États-Unis: racisme ou dérapage ? (partie 1)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Quelle politique mener à l'égard des réfugiés en Europe ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Budget de l'État 2017 : le grand bluff ?

En savoir plus

TECH 24

La dictature des algorithmes

En savoir plus

FOCUS

Adulé ou conspué : Jeremy Corbyn, une figure qui divise le Labour au Royaume-Uni

En savoir plus

#ActuElles

Pénélope Bagieu raconte en BD l'histoire de 15 héroïnes culottées

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Djihad" ou l'art comme rempart à l'extrémisme

En savoir plus

Rencontre entre Angela Merkel et le président Bouteflika

Dernière modification : 17/07/2008

La chancelière allemande Angela Merkel, en visite de deux jours en Algérie, doit rencontrer, jeudi, le président Abdelaziz Bouteflika et lui faire part du souhait de l'Allemagne de devenir un partenaire fiable de l'Algérie.

L'Allemagne veut diversifier ses sources d'énergie et elle souhaite devenir un partenaire fiable de l'Algérie, exportatrice de gaz, a déclaré mercredi la chancelière allemande Angela Merkel, en visite en Algérie.

"Nous voulons diversifier nos sources d'énergie. L'Algérie est un bon fournisseur de gaz à l'Europe", a dit la chancelière dans un discours à des chefs d'entreprise algériens.

"Nous sommes prêts à faire de bonnes propositions pour l'Algérie et nous sommes prêts à être des partenaires fiables", a-t-elle ajouté.

Merkel a encore dit que l'Allemagne souhaitait aider l'Algérie à développer son potentiel en énergie solaire.

L'Allemagne, première économie européenne, dépend d'importations, principalement de Russie et de Norvège, pour 80% de ses besoins en gaz.

Selon des journaux algériens, des livraisons de gaz naturel liquéfié algérien pourraient réduire la dépendance de l'Allemagne par rapport au gaz russe livré par gazoduc.

L'Algérie, qui fournit déjà 20% du gaz importé par l'Europe, est le sixième fournisseur de pétrole de l'Allemagne, mais elle ne lui vend actuellement pas de gaz.

Merkel a souligné que les relations économiques algéro-allemandes avaient un gros potentiel et elle a ajouté qu'elle en discuterait jeudi avec le président Abdelaziz Bouteflika, au second et dernier jour de sa visite.

Première publication : 17/07/2008

COMMENTAIRE(S)