Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Assistants parlementaires au FN : Marine Le Pen snobe la police

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Cameroun : Des milliers de déplacés, fuyant Boko Haram, menacés par la famine

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Lutte contre le groupe État islamique : où en sont les offensives contre les djihadistes ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

France – Présidentielle 2017 : alliances, retraits et tentatives d’union de la semaine

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des arts de Virginie Lemoine

En savoir plus

#ActuElles

L'humour a-t-il un sexe ?

En savoir plus

TECH 24

"Bring back our Internet" : le hashtag de ralliement des Camerounais

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Grèce : une crise sans fin ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

France insoumise : le coût du programme de Jean-Luc Mélenchon

En savoir plus

Rencontre entre Angela Merkel et le président Bouteflika

Dernière modification : 17/07/2008

La chancelière allemande Angela Merkel, en visite de deux jours en Algérie, doit rencontrer, jeudi, le président Abdelaziz Bouteflika et lui faire part du souhait de l'Allemagne de devenir un partenaire fiable de l'Algérie.

L'Allemagne veut diversifier ses sources d'énergie et elle souhaite devenir un partenaire fiable de l'Algérie, exportatrice de gaz, a déclaré mercredi la chancelière allemande Angela Merkel, en visite en Algérie.

"Nous voulons diversifier nos sources d'énergie. L'Algérie est un bon fournisseur de gaz à l'Europe", a dit la chancelière dans un discours à des chefs d'entreprise algériens.

"Nous sommes prêts à faire de bonnes propositions pour l'Algérie et nous sommes prêts à être des partenaires fiables", a-t-elle ajouté.

Merkel a encore dit que l'Allemagne souhaitait aider l'Algérie à développer son potentiel en énergie solaire.

L'Allemagne, première économie européenne, dépend d'importations, principalement de Russie et de Norvège, pour 80% de ses besoins en gaz.

Selon des journaux algériens, des livraisons de gaz naturel liquéfié algérien pourraient réduire la dépendance de l'Allemagne par rapport au gaz russe livré par gazoduc.

L'Algérie, qui fournit déjà 20% du gaz importé par l'Europe, est le sixième fournisseur de pétrole de l'Allemagne, mais elle ne lui vend actuellement pas de gaz.

Merkel a souligné que les relations économiques algéro-allemandes avaient un gros potentiel et elle a ajouté qu'elle en discuterait jeudi avec le président Abdelaziz Bouteflika, au second et dernier jour de sa visite.

Première publication : 17/07/2008

COMMENTAIRE(S)