Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Teddy Riner : "Je suis allé chercher ma deuxième médaille d’or avec les tripes"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Rio c'est parti, Lille c'est fini !

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Mort d'Adama Traore : la troisième autopsie n'aura pas lieu

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Burkini : le Conseil d'état tranche, le débat politique continue

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

L'offensive turque en Syrie - Arrêté anti-burkini suspendu

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Les secrets de l'Hôtel des Invalides

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Fiscalité, épargne, travail : les promesses économiques du candidat Sarkozy

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Le patriotisme économique prôné par Montebourg peut-il fonctionner ?

En savoir plus

FOCUS

Présidentielle au Gabon : bataille électorale à Port-Gentil

En savoir plus

Rencontre entre Angela Merkel et le président Bouteflika

Dernière modification : 17/07/2008

La chancelière allemande Angela Merkel, en visite de deux jours en Algérie, doit rencontrer, jeudi, le président Abdelaziz Bouteflika et lui faire part du souhait de l'Allemagne de devenir un partenaire fiable de l'Algérie.

L'Allemagne veut diversifier ses sources d'énergie et elle souhaite devenir un partenaire fiable de l'Algérie, exportatrice de gaz, a déclaré mercredi la chancelière allemande Angela Merkel, en visite en Algérie.

"Nous voulons diversifier nos sources d'énergie. L'Algérie est un bon fournisseur de gaz à l'Europe", a dit la chancelière dans un discours à des chefs d'entreprise algériens.

"Nous sommes prêts à faire de bonnes propositions pour l'Algérie et nous sommes prêts à être des partenaires fiables", a-t-elle ajouté.

Merkel a encore dit que l'Allemagne souhaitait aider l'Algérie à développer son potentiel en énergie solaire.

L'Allemagne, première économie européenne, dépend d'importations, principalement de Russie et de Norvège, pour 80% de ses besoins en gaz.

Selon des journaux algériens, des livraisons de gaz naturel liquéfié algérien pourraient réduire la dépendance de l'Allemagne par rapport au gaz russe livré par gazoduc.

L'Algérie, qui fournit déjà 20% du gaz importé par l'Europe, est le sixième fournisseur de pétrole de l'Allemagne, mais elle ne lui vend actuellement pas de gaz.

Merkel a souligné que les relations économiques algéro-allemandes avaient un gros potentiel et elle a ajouté qu'elle en discuterait jeudi avec le président Abdelaziz Bouteflika, au second et dernier jour de sa visite.

Première publication : 17/07/2008

COMMENTAIRE(S)