Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

MODE

Paris, Haute Couture automne-hiver 2014-2015.

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Vers une offensive terrestre sur Gaza ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

#ActuElles

Suède : un modèle de parité ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

UE - USA : la guerre économique est-elle déclarée ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

UMP et PS sous tension

En savoir plus

  • Nouvelle journée de raids israéliens sur Gaza

    En savoir plus

  • Nouvelle humiliation pour le Brésil battu par les Pays-Bas (3-0)

    En savoir plus

  • Présidentielle afghane : les candidats s'accordent sur un audit des votes

    En savoir plus

  • "Boules puantes" et règlements de compte : la débandade de l’UMP

    En savoir plus

  • Violents combats pour le contrôle d'une base au nord-est de Bagdad

    En savoir plus

  • "Wissous plage" : l’interdiction du port du voile attaquée en justice

    En savoir plus

  • Au Caire, juifs, chrétiens et musulmans célèbrent ensemble la rupture du jeûne

    En savoir plus

  • Vidéo : à Casablanca, trois immeubles s'effondrent sur leurs habitants

    En savoir plus

  • Tour de France 2014 : le Français Blel Kadri remporte la 8e étape

    En savoir plus

  • Décès de Tommy Ramone, le dernier survivant des Ramones

    En savoir plus

  • L'armée ukrainienne essuie de lourdes pertes, Donetsk devient ville fantôme

    En savoir plus

  • Vidéo : les habitants de Rafah pris au piège des raids israéliens

    En savoir plus

  • En mal de soutien, Vladimir Poutine rencontre Fidel Castro à Cuba

    En savoir plus

  • Brève alerte au tsunami après un fort séisme au Japon

    En savoir plus

  • Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

    En savoir plus

  • Défilé du 14-Juillet : la présence de soldats algériens fait polémique à Alger

    En savoir plus

  • "Fais tes prières, je vais te tuer" : Amnesty dénonce la torture dans l'est ukrainien

    En savoir plus

  • Gaza : seule une solution politique peut garantir la sécurité d’Israël

    En savoir plus

Kapisa, le défi militaire français

©

Dernière modification : 25/07/2008

Les troupes françaises, comme annoncé par Nicolas Sarkozy lors du dernier sommet de l'Otan, sont en cours de déploiement dans la province de Kapisa, au nord de Kaboul. Une zone hostile, comme ont pu le constater nos reporters.

Lors du dernier sommet de l'Otan à Bucarest, la France avait annoncé l'envoi d'un bataillon français supplémentaire de 700 hommes en Afghanistan. Un pays où la guérilla des Taliban et l'insécurité entretiennent une violence meurtrière. Le mois de juin 2008 a été le plus sanglant, depuis la chute du régime des Taliban fin 2001, pour les soldats des forces internationales en Afghanistan qui ont perdu 49 soldats.

  

Les troupes françaises, qui sont en train de prendre le relais des soldats américains dans la province de Kapisa, devront s'adapter à un terrain difficile, comme ont pu le constater nos reporters qui ont précédé leur déploiement. Située au nord-est de Kaboul, cette province est un point stratégique pour la coalition. Cette porte d’entrée vers la capitale afghane est une zone hostile où les Taliban sont particulièrement actifs.

 

Pris en étau dans les combats, la population tente de vivre normalement. "On n’a pas peur. Il y a des bombardements aériens tous les jours. C’est très dangereux. Si on a la foi, on n’a pas peur. Et puis, il y a des combats et ces bombardements jour et nuit. Alors maintenant, on a l'habitude", affirme Mohammad Aqa Kakal, responsable du développement rural pour le district de Tag Ab, dans la province de Kapisa.

 

Les Américains ont bien tenté de gagner le soutien des habitants, malgré le manque de communication entretenu par la peur des attentats suicides et les mesures de sécurité. La mission est délicate parce que les Taliban, ici, sont des locaux influents et souvent respectés. Le docteur Afizullah, médecin urgentiste de la clinique de Khor Gal, dans le district de Tag Ab, n’est pas convaincu par les Américains "qui ne font pas grand-chose. Parfois ils viennent et distribuent des médicaments mais ça ne nous aide pas vraiment. Une fois, ils sont venus distribuer du dentifrice et quelques gants".

 

Les soldats français de Kapisa devront à leur tour tenter de gagner le soutien de la population. Une course contre-la-montre avec les Taliban, qui ont déjà une partie des Afghans de leur côté. Et ce n’est pas seulement par les armes qu’ils gagneront ce combat.

Première publication : 25/07/2008

Comments

COMMENTAIRE(S)