Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

L'invité: Colonel Badjeck, porte-parole du ministère de la défense camerounais

En savoir plus

MODE

Paris, Haute Couture automne-hiver 2014-2015.

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Vers une offensive terrestre sur Gaza ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

#ActuElles

Suède : un modèle de parité ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

UE - USA : la guerre économique est-elle déclarée ?

En savoir plus

  • Gaza : des frappes israéliennes "sans précédent" depuis le début du conflit

    En savoir plus

  • Fin de Serval au Mali, lancement de l’opération "Barkhane" au Sahel

    En savoir plus

  • Alejandro Sabella, un "Mister Nobody" au sommet du foot argentin

    En savoir plus

  • Combats entre milices libyennes autour de l'aéroport de Tripoli

    En savoir plus

  • Nouvelle humiliation pour le Brésil battu par les Pays-Bas (3-0)

    En savoir plus

  • "Wissous plage" : l’interdiction du port du voile suspendue par la justice

    En savoir plus

  • Journée la plus meurtrière à Gaza depuis le début l'opération israélienne

    En savoir plus

  • Présidentielle afghane : les candidats s'accordent sur un audit des votes

    En savoir plus

  • "Boules puantes" et règlements de compte : la débandade de l’UMP

    En savoir plus

  • Au Caire, juifs, chrétiens et musulmans célèbrent ensemble la rupture du jeûne

    En savoir plus

  • Vidéo : à Casablanca, trois immeubles s'effondrent sur leurs habitants

    En savoir plus

  • Tour de France 2014 : le Français Blel Kadri remporte la 8e étape

    En savoir plus

  • Décès de Tommy Ramone, le dernier survivant des Ramones

    En savoir plus

  • L'armée ukrainienne essuie de lourdes pertes, Donetsk devient ville fantôme

    En savoir plus

  • Vidéo : les habitants de Rafah pris au piège des raids israéliens

    En savoir plus

  • En mal de soutien, Vladimir Poutine rencontre Fidel Castro à Cuba

    En savoir plus

  • Brève alerte au tsunami après un fort séisme au Japon

    En savoir plus

  • Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

    En savoir plus

  • Défilé du 14-Juillet : la présence de soldats algériens fait polémique à Alger

    En savoir plus

  • "Fais tes prières, je vais te tuer" : Amnesty dénonce la torture dans l'est ukrainien

    En savoir plus

Le spectre de la famine plane sur l'Afrique de l'Est

©

Dernière modification : 26/07/2008

Un sinistre "cocktail" de sécheresse et de conflits armés, combiné à la flambée des prix des denrées alimentaires de base, menace de famine plus de 14 millions de personnes en Afrique de l'Est.

Frappées de plein fouet par la sécheresse et la flambée des prix des denrées de base, plus de 14 millions de personnes sont menacées de graves pénuries alimentaires en Afrique de l'Est, victime d'un "mélange mortel" de calamités, s'alarment les humanitaires.
   
"Un mélange mortel de sécheresse, de conflits qui prennent de l'ampleur, d'augmentation des prix des produits alimentaires et de l'énergie, de maladies et de grande pauvreté pousse les enfants et leurs familles au bord du désastre", a averti l'ONU.
   
Un "cocktail toxique" de facteurs fait qu'entre 9 et 13 millions de personnes "ont un besoin urgent d'assistance humanitaire" en Afrique de l'Est, a renchéri jeudi l'organisation britannique Oxfam.
   
"La hausse astronomique des prix alimentaires risque de plonger des millions de personnes dans une famine grave", selon Oxfam.
   
Au total, 14,6 millions de personnes sont menacées par un "désastre" si les donateurs ne se mobilisent pas très rapidement, ont prévenu mardi à Nairobi des agences de l'ONU.
   
"La situation est extrêmement inquiétante; cette année, la hausse des prix, combinée avec la sécheresse, fait que des populations de plus en plus nombreuses (...) ont besoin d'aide pour survivre", a confié vendredi à l'AFP Peter Smerdon, porte-parole à Nairobi du Programme alimentaire mondial (PAM) de l'ONU.
   
"Nous - ONU, ONG, gouvernements et donateurs - devons réagir maintenant pour ramener la situation sous contrôle, sinon on fera face à une souffrance considérable et une augmentation du nombre de morts", a-t-il prévenu.
   
Au moins 2,6 millions de Somaliens - sur une population totale de 9 à 10 millions - font face à une grave crise alimentaire, mais ce chiffre pourrait monter à 3,5 millions d'ici la fin 2008, selon l'ONU.
   
"Environ 180.000 enfants souffrent de malnutrition sévère en Somalie", un chiffre en augmentation de 11% ces six derniers mois, a averti vendredi l'Unité d'analyse pour la sécurité alimentaire (FSAU) en Somalie, gérée par l'organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO).
   
Dans certaines régions, les "pluies font défaut pour la quatrième saison consécutive", relève la FSAU.
   
La situation est aggravée par le retrait massif des humanitaires de Somalie, en guerre civile depuis 1991 et où règne actuellement une forte insécurité.
   
Le PAM a lancé un appel urgent aux dons de 254 millions d'euros pour nourrir jusqu'à la fin 2008 des populations menacées de famine en Somalie, mais aussi en Ethiopie, à Djibouti, au Kenya et en Ouganda.
   
En Ethiopie, dont la région de l'Ogaden (sud-est) est le théâtre d'une vaste opération de l'armée contre une rébellion, 4,6 millions de personnes ont besoin d'une aide alimentaire d'urgence à cause d'une grave sécheresse, selon l'ONU.
   
Cette sécheresse replonge les 80 millions d'Ethiopiens dans les cauchemars de la famine de 2003, et surtout des terribles famines des années 80 qui avaient fait près d'un million de morts.
   
Au Kenya, qui sort d'une grave crise post-électorale ayant provoqué le déplacement de centaines de milliers de personnes, 1,2 million de personnes ont un besoin urgent d'aide alimentaire, selon l'ONU.
   
En Ouganda, 707.000 personnes font face à la famine dans la région aride et marginalisée de Karamoja (nord-est), peuplé surtout d'éleveurs, selon la même source.
   
A Djibouti, petit pays semi-désertique qui a été frappé par plusieurs sécheresses ces dernières années, 80.000 personnes font face à de graves pénuries alimentaires, selon l'ONU.
   
En Erythrée, la sécheresse et l'impact de l'augmentation des prix mondiaux vont probablement avoir des conséquences humanitaires graves, alors que depuis début 2006, le gouvernement autoritaire d'Asmara a ordonné à au moins neuf ONG de quitter le pays.

Première publication : 26/07/2008

Comments

COMMENTAIRE(S)