Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

PKK et Groupe Etat Islamique : le double jeu d’Erdogan

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Migrants à Calais : Paris et Londres unis mais démunis

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La Seine : le XXIème arrondissement de Paris

En savoir plus

FOCUS

Brésil : des cours par visioconférence au cœur de l’Amazonie

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Le petit prince", du livre à l'écran

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Syrie : "L'Armée de la conquête" à la recherche de respectabilité

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

États-Unis : nouvelle controverse sur le port d'armes, après plusieurs tueries

En savoir plus

DÉBAT

Migrants à Calais : comment sortir de l'impasse ? (partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Migrants à Calais : comment sortir de l'impasse ? (partie 1)

En savoir plus

Nouveau raid turc contre des positions du PKK en Irak

Dernière modification : 27/07/2008

L'armée turque a bombardé plusieurs bases de séparatistes kurdes de Turquie, dans le nord de l'Irak. Depuis décembre 2007, Ankara procède régulièrement à des opérations militaires transfrontalières contre le PKK.

L'aviation turque a bombardé dans la nuit de samedi à dimanche des positions de rebelles du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK, séparatistes kurdes de Turquie) dans le nord de l'Irak, a annoncé l'armée turque.
   
Douze cibles situées dans les monts Kandil, une région montagneuse du Kurdistan irakien où se trouve le quartier général des rebelles, ont été frappées à partir de minuit (21H00 GMT), indique l'état-major dans un communiqué diffusé sur son site internet.
   
"Les pertes des terroristes sont en cours d'évaluation", déclare l'armée.
   
"Les opérations anti-terroristes seront poursuives avec détermination dans le pays et à l'étranger en fonction des nécessités militaires", ajoute le document.
   
Dans la nuit de mercredi à jeudi, l'aviation turque avait déjà bombardé 13 positions du PKK dans la région de Zap, toujours dans le Kurdistan irakien.
   
Le PKK, considéré comme une organisation terroriste par la Turquie, les Etats-Unis et l'Union européenne, se bat depuis 1984 pour l'autonomie du sud-est de la Turquie, peuplé en majorité de Kurdes. Le conflit a fait plus de 37.000 morts.
   
Depuis décembre 2007, l'armée turque a bombardé près d'une vingtaine de fois les positions du PKK dans le nord de l'Irak. Elle a effectué des raids aériens ainsi qu'une opération terrestre d'une semaine en février dans cette région où sont retranchés, selon Ankara, plus de 2.000 rebelles kurdes.
   
Le gouvernement turc dispose d'une autorisation d'un an du Parlement, qui expire en octobre, pour mener des opérations militaires transfrontalières contre le PKK.
   
Depuis le début des actions d'Ankara contre le PKK en Irak, les Etats-Unis, alliés de la Turquie au sein de l'Otan, l'assistent en lui fournissant en temps réel des informations sur les mouvements des rebelles kurdes en territoire irakien.
 

Première publication : 27/07/2008

COMMENTAIRE(S)