Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle : Le Gabon suspendu à la décision de la Cour Constitutionnelle

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Attentats aux États-Unis: la peur du terrorisme ravivée (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Mort d'un homme noir tué par la police aux États-Unis: racisme ou dérapage ? (partie 1)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Quelle politique mener à l'égard des réfugiés en Europe ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Budget de l'État 2017 : le grand bluff ?

En savoir plus

TECH 24

La dictature des algorithmes

En savoir plus

FOCUS

Adulé ou conspué : Jeremy Corbyn, une figure qui divise le Labour au Royaume-Uni

En savoir plus

#ActuElles

Pénélope Bagieu raconte en BD l'histoire de 15 héroïnes culottées

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Djihad" ou l'art comme rempart à l'extrémisme

En savoir plus

Première grève à la Lufthansa depuis 13 ans

Dernière modification : 28/07/2008

Une partie des salariés de la compagnie aérienne Lufthansa s'est mise en grève dans 11 aéroports allemands. Ils réclament une hausse des salaires de 9,8 % pour les personnels au sol et volants.

La grève qui touchait depuis dimanche 22H00 GMT la compagnie aérienne allemande Lufthansa ne donnait pas lieu lundi matin à de grosses perturbations du trafic, selon la compagnie, qui espère pouvoir maintenir son plan de vol inchangé toute la journée.
   
"Tout est en ordre", a déclaré un porte-parole de la compagnie. Depuis le début du mouvement, 200 vols ont été assurés pratiquement sans annulations ni retards majeurs, et ce alors que les avions sont particulièrement remplis en pleine période estivale.
   
Les personnels techniques, volants et au sol se sont mis en grève à 22H00 GMT dimanche à l'appel du syndicat Verdi, sur fond de conflit sur les salaires. Plusieurs séries de négociations entre Verdi et la direction de Lufthansa sur un accord salarial pour quelque 50.000 salariés ont échoué.
   
La grève devait toucher lundi principalement les aéroports de Francfort (ouest) et Hambourg (nord), et s'étendre au cours de la semaine à d'autres sites dans le pays, parmi lesquels Berlin, Düsseldorf (ouest) ou encore Munich (sud).
   
Selon Verdi, la mobilisation la plus forte était attendue en premier lieu chez le personnel technique, qui assure l'entretien des avions. Or Lufthansa est également prestataire de services pour un certain nombre d'autres compagnies dans ce domaine, qui pourraient être affectées par ricochet.
   
Verdi estime que la grève coûte 5 millions d'euros par jour à la compagnie.

Première publication : 28/07/2008

COMMENTAIRE(S)