Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Paul Kagame en visite à Paris, ses partisans et opposants défilent dans la capitale

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Le film "Timbuktu" sera-t-il déprogrammé du Fespaco ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

"La Robe"

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Parlemantaires français en Syrie, Bachar Al Assad interlocuteur incontournable ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Quand agriculture rime avec futur

En savoir plus

TECH 24

Drones : comment les arrêter ?

En savoir plus

#ActuElles

Inde : sauver les filles par l'éducation

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Louis Schweitzer : "La dette perpetuelle, c'est mieux que de laisser crever la Grèce !"

En savoir plus

BILLET RETOUR

La Crimée, symbole d'une nouvelle Guerre froide ?

En savoir plus

Nouveau record du monde pour la perchiste Isinbayeva

Dernière modification : 30/07/2008

La russe Yelena Isinbayeva, championne olympique et double championne du monde du saut à la perche, a amélioré son record du monde en franchissant 5,04 m mardi lors du Super Grand Prix à Monaco.

La Russe Yelena Isinbayeva a battu son 23e record du monde du saut à la perche en franchissant 5,04 m à son 3e essai, mardi lors du Super Grand Prix d'athlétisme de Monaco.

 

La championne olympique et double championne du monde a amélioré d'un centimètre le précédent record qu'elle avait établi le 11 juillet dernier à Rome pour sa rentrée estivale et conforte ainsi son statut d'immense favorite pour les Jeux de Pékin le mois prochain.

 

Il s'agit de son 13e record du monde en plein air (pour 10 en salle). Elle a plusieurs fois clamé que l'un de ses objectifs était de faire mieux que l'Ukrainien Sergueï Bubka, qui a battu 35 records du monde pendant sa carrière dont ceux toujours en vigueur en salle (6,15 m) et en plein air (6,14 m).

 

Il s'en est fallu de peu car, comme à Londres vendredi dernier, la barre a tremblé, mais cette fois-ci elle n'est pas tombée. Folle de joie, la Russe a effectué un salto avant puis s'est lancée dans un interminable tour d'honneur, lors duquel elle a embrassé la foule.

 

Monaco est un endroit particulier pour Isinbayeva, puisqu'elle y passe plusieurs semaines par an depuis qu'elle a rejoint fin 2005 l'ancien entraîneur de Sergueï Bubka, Vitaly Petrov.

 

Pendant deux ans, beaucoup ont douté de la pertinence de ce choix, car si Isinbayeva a encore battu trois fois son record du monde en salle, elle ne sautait plus aussi haut en plein air.

 

"Merci à ses adversaires de lui avoir laissé le temps de travailler durant ces deux dernières années, sourit Petrov. Si Stuczynski était arrivée plus tôt, elle aurait eu plus de mal à gagner."

 

L'Américaine Jennifer Stuczynski, en franchissant 4,92 m lors des sélections américains, a fouetté l'orgueil de la Russe. "Ca m'a motivée", avoue Isinbayeva qui garde tout de même une marge de plus de dix centimètres sur sa nouvelle rivale.
 

Première publication : 29/07/2008

COMMENTAIRE(S)