Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

La Toile émue après l'attentat contre des Coptes en Egypte

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Hommage à Jean-Karim Fall : la rédaction de France 24 en deuil

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Tournée diplomatique de Trump: des débuts réussis ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Attentat à Manchester : 22 morts, le groupe EI revendique l'attaque

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Cannes 2017 : Nicole Kidman, reine de la Croisette

En savoir plus

#ActuElles

Au Pakistan, des centres pour protéger les femmes des violences domestiques

En savoir plus

TECH 24

Ice Memory : les glaciers rafraîchissent la mémoire de l'humanité

En savoir plus

ÉLÉMENT TERRE

Les climatosceptiques à la Maison Blanche

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Premier budget de Trump : prendre aux pauvres pour donner aux riches ?

En savoir plus

La grève chez Lufthansa touche les long-courriers

Dernière modification : 31/07/2008

La plus importante compagnie d'avion allemande, Lufthansa, s'apprête à annuler des vols long-courriers pour la première fois depuis le début de la grève de son personnel de cabine et au sol qui a éclaté lundi.

Pour la première fois depuis le début lundi d'une importante grève de son personnel de cabine et au sol, la compagnie allemande Lufthansa va devoir annuler mercredi des vols long-courriers, a annoncé une porte-parole du groupe.

Au total, Lufthansa va annuler 78 vols dans la journée, dont quatre long-courriers, vers New York, Calcutta, Calgary et Chicago, selon cette source. Pour le reste, comme la veille, les annulations concernaient surtout des liaisons intérieures et européennes.

A Francfort, quelque 2.000 grévistes de la compagnie se sont réunis mercredi matin devant le siège de Lufthansa, où le président du puissant syndicat Verdi, Erhard Ott, a critiqué "l'absence de nouvelle offre au troisième jour de grève", selon un communiqué syndical.

"Nous devons nous attendre à ce que cela dure plusieurs jours avant que Lufthansa revienne à la table des négociations", a déclaré le responsable du secteur des transports chez Verdi, Gerold Schaub, au quotidien Frankfurter Rundschau paru mercredi.

Une entrée en grève du petit syndicat du personnel de cabine UFO, qui ne participe pas à la grève de Verdi car ses revendications salariales sont plus élevées, est aussi "très probable", a affirmé un responsable de cette organisation, Joachim Müller, au même journal.

Mardi, Lufthansa avait dû annuler 3% du total de ses vols, soit 70 dessertes, à cause principalement de débrayages du personnel technique. Lundi, la grève illimitée déclenchée par le syndicat Verdi dans le cadre de négociations salariales était restée sans effet majeur.

Interrogé sur le coût quotidien de la grève, le directeur financier de la compagnie Stephan Gemkow a répondu lors d'une conférence de presse: "c'est cher, ça c'est sûr", précisant qu'il n'avait "aucune idée" de combien de temps cela allait durer, les négociations étant au "statu quo".

Alors que Lufthansa a réalisé de bons résultats cette année, M. Gemkow a déclaré au sujet de l'augmentation modérée des salaires: "Il faut comprendre --et j'attends cela d'un syndicat responsable-- que Lufthansa est dans une activité très cyclique."

Verdi réclame une hausse de 9,8% sur un an des salaires, là où la compagnie n'est jusqu'ici prête à accorder que 6,7% sur 21 mois.

Lufthansa fait face en parallèle à un mouvement social des pilotes de deux de ses filiales, Eurowings et CityLine, qui a déjà donné lieu à plusieurs grèves d'avertissement. En tout, 1.700 vols ont été supprimés jusqu'à présent chez Lufthansa et ses filiales à cause de mouvements sociaux, a précisé M. Gemkow.

Première publication : 30/07/2008

COMMENTAIRE(S)