Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Madagascar, nouvelle journée de mobilisation à Antananarivo

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Immigration: tensions à la frontière franco-italienne

En savoir plus

LE DÉBAT

Emmanuel Macron aux Etats-Unis : le président et Trump, une complicité et des désaccords

En savoir plus

LE GROS MOT DE L'ÉCO

Uberisation : naissance de l’entreprise 2.0

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Naïssam Jalal et le trio Amzik, nouveaux visages des musiques orientales

En savoir plus

L'INFO ÉCO

États-Unis-France : les taxes de la discorde

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Loi asile-immigration : "hystérisation" ou "Bérézina morale"?

En savoir plus

L’invité du jour

Jean-Claude Heudin : "L’intelligence artificielle, c’est un peu comme la force dans Star Wars"

En savoir plus

FOCUS

Cameroun : les ravages du Tramadol, drogue de synthèse prisée des jeunes

En savoir plus

Rejet du dernier recours de Jacob Zuma

Dernière modification : 31/07/2008

Jacob Zuma, candidat favori aux élections présidentielles sud-africaines de 2009, n'a pas réussi à convaincre la Cour suprême d'invalider des documents à charge avant l'ouverture de son procès pour corruption.

Le favori pour la présidence en 2009 en Afrique du Sud, Jacob Zuma, a perdu jeudi un dernier recours avant son procès pour corruption qui s'ouvre lundi, la Cour constitutionnelle ayant refusé d'invalider des documents à charge.
  
"Tous les recours contre les perquisitions sont rejetés", a déclaré le président de la Cour, Pius Langa. "En conséquence, la décision de la Cour suprême est validée", a-t-il ajouté.
  
Jacob Zuma, président du Congrès national africain (ANC), avait demandé à la Cour constitutionnelle d'invalider des perquisitions effectuées en 2001 et 2005 jusque dans l'île Maurice.
  
En novembre, la Cour suprême avait validé ces perquisitions, ce qui avait permis de réintégrer dans le dossier d'accusation des documents clés. En conséquence, Jacob Zuma avait été inculpé le 28 décembre pour fraude et corruption, notamment, dans le cadre d'une enquête impliquant le groupe d'armement français Thales.
  
M. Zuma, qui devrait être le candidat de l'ultramajoritaire ANC aux élections de 2009, a toujours clamé son innocence. Son procès ouvre lundi à Pietermaritzburg (sud-est).
  

Première publication : 31/07/2008

COMMENTAIRE(S)