Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Tidjane Thiam, directeur général de Prudential

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

La Caravane, l'autre Tour de France

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : accord signé pour la fin des hostilités

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Bartabas, le seigneur des chevaux

En savoir plus

FOCUS

Crimée : un été pas comme les autres

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Gwendal Rouillard, Secrétaire de la commission de la Défense et des forces armées

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Bolivie : au travail dès l'âge de 10 ans

En savoir plus

DÉBAT

Manifestation en soutien à Gaza : un rassemblement test pour le gouvernement

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Andy Serkis : l'homme à l'origine du singe

En savoir plus

  • En direct : "Aucune hypothèse écartée pour le crash de l'avion d'Air Algérie" déclare Hollande

    En savoir plus

  • Crash du vol AH5017 : "Il est exclu de retrouver des survivants"

    En savoir plus

  • Cisjordanie : un Palestinien tué par l'armée israélienne

    En savoir plus

  • BNP Paribas écope de 60 millions d'euros d'amende aux États-Unis

    En savoir plus

  • Tour de France : "Jicé" Péraud, routard sur le tard, à la conquête des cols

    En savoir plus

  • Vol AH5017 : l'hypothèse d'un tir de missile sol-air "quasiment impossible"

    En savoir plus

  • Ce que l'on sait sur la disparition du vol AH5017 d’Air Algérie

    En savoir plus

  • Gaza : 15 Palestiniens tués dans une école de l'ONU

    En savoir plus

  • Washington accable la Russie, l’UE renforce ses sanctions contre Moscou

    En savoir plus

  • Tour de France : le Chinois Cheng Ji, lanterne rouge et fier de l'être

    En savoir plus

  • Gaza : Israël et le Hamas loin d’être prêts à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Le Kurde Fouad Massoum élu président de l'Irak

    En savoir plus

  • En images : à Alep, les cratères d'obus deviennent des piscines pour enfants

    En savoir plus

  • La Soudanaise condamnée à mort pour apostasie est arrivée en Italie

    En savoir plus

  • France : UBS mise en examen pour blanchiment de fraude fiscale

    En savoir plus

  • Un match entre Lille et le Maccabi Haifa interrompu par des pro-palestiniens

    En savoir plus

  • Arizona : condamné à mort, il agonise deux heures sur la table d'exécution

    En savoir plus

  • Levée de la suspension des vols américains et européenns vers Tel-Aviv

    En savoir plus

Bordeaux prive Lyon d'un 8e Trophée des champions

Dernière modification : 03/08/2008

Les Girondins de Bordeaux, deuxième du championnat la saison dernière, ont battu l'Olympique lyonnais aux tirs au but (5-4). Ils remportent donc le Trophée des champions que Lyon avait gagné les sept dernières années.

Bordeaux a mis fin au règne de Lyon en remportant aux tirs au but (5-4) le Trophée des Champions, samedi au stade Chaban-Delmas, alors que les deux équipes s'étaient quittées sur un nul vierge au terme d'un match de gala intense et annonciateur d'une L1 indécise.

Pourtant très mal embarqué dans une séance de tirs au but qui avait vu les deux attaquants Cavenaghi et Bellion échouer sur Lloris, le talent de Ramé, associé à deux manqués cruciaux de Grosso - qui a eu la victoire au bout du soulier comme lors du Mondial 2006 - et Cris, ont inversé la tendance, mettant ainsi fin à six années de domination sans partage des hommes de Jean-Michel Aulas dans cette épreuve de pré-saison.

En tout cas, pour la promotion d'une saison de L1 qui s'annonce passionnante, le public bordelais a été servi par ce +Charity Shield+ à la sauce française, intense, parfois tendu, marqué par une volonté farouche côté girondin de briser l'hégémonie rhodanienne.

Invité gracieusement par la Ligue de football professionnel du fait du doublé Coupe-Championnat lyonnais, le Bordeaux de Laurent Blanc, qui remporte pour l'occasion son premier titre en tant qu'entraîneur, a répondu présent, voir plus tant sa performance d'ensemble fût prometteuse pendant près d'une heure.

Chamakh en patron

En face, les "Gones", privés d'une demi-douzaine de titulaires, alignaient trois de leurs recrues, Pjanic, Makoun et Lloris, mais aussi pas mal de joueurs à court de forme, explication logique de la baisse de régime observée après le premier quart d'heure de jeu et un pressing tranchant.

Passé cet écueil, les coéquipiers de Ramé se sont comportés en véritable patron, à l'image de Chamakh, homme du match pour nombre d'observateurs, affûté, aérien, véritable poison pour une défense lyonnaise empruntée, qui aurait pu bénéficier d'un penalty sur une sortie limite de Lloris après avoir enflammé le stade avec deux grands ponts consécutifs sur Bodmer et Cris (17).

La minute suivante, c'est la barre transversale de Lloris qui sauvait l'OL sur une reprise de volée vrillée d'Henrique, avant que l'ancien niçois n'intervienne enfin de façon autoritaire sur des tentatives de Gouffran (25), Fernando (37, 51) et surtout Chamakh (39, 51) sous les yeux du sélectionneur Raymond Domenech.

Et Lyon dans tout ça ? Passé l'orage bordelais, la pluie, les hommes de Puel sont sortis de leur réserve autour de l'heure de jeu quand Bordeaux commença à décliner physiquement et techniquement.

Ils finissaient même beaucoup mieux, en reprenant possession du coeur du jeu, des flans, sans parvenir toutefois à prendre l'avantage malgré une grosse occasion de Benzema (65), bien alerté par Delgado, ni éviter la loterie des tirs au but.

Première publication : 02/08/2008

COMMENTAIRE(S)