Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

#ActuElles

Suède : un modèle de parité ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

UE - USA : la guerre économique est-elle déclarée ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

UMP et PS sous tension

En savoir plus

TECH 24

Giroptic : la start-up lilloise star de Kickstarter déjà GoPro killer ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Conférence sociale : le gouvernement mise sur l'apprentissage

En savoir plus

  • En mal de soutien, Vladimir Poutine rencontre Fidel Castro à Cuba

    En savoir plus

  • Vidéo : les habitants de Rafah pris au piège des raids israéliens

    En savoir plus

  • Netanyahou déterminé à "frapper les terroristes" à Gaza

    En savoir plus

  • Défilé du 14-Juillet : la présence de soldats algériens fait polémique à Alger

    En savoir plus

  • Les Brésiliens, supporters malgré eux, de leurs bourreaux allemands

    En savoir plus

  • "Fais tes prières, je vais te tuer" : Amnesty dénonce la torture dans l'est ukrainien

    En savoir plus

  • Gaza : seule une solution politique peut garantir la sécurité d’Israël

    En savoir plus

  • Cynk, l’entreprise fantôme qui valait quatre milliards

    En savoir plus

  • Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

    En savoir plus

  • Vidéo : le sélectionneur du Niger Gernot Rohr livre sa vision du Mondial

    En savoir plus

  • Tuerie de Bruxelles : Nemmouche accepte d'être extradé vers la Belgique

    En savoir plus

  • Les forces kurdes revendiquent la prise de deux champs pétroliers

    En savoir plus

  • Le FC Barcelone casse sa tirelire pour s’offrir le controversé Luis Suarez

    En savoir plus

  • À Kaboul, Kerry plaide pour un audit des résultats de la présidentielle

    En savoir plus

  • Vidéo : à Gaza, entre pénuries et guerre psychologique

    En savoir plus

  • La fillette américaine, "guérie" du sida, est toujours séropositive

    En savoir plus

Islamabad n'a aucune information sur Al-Zawahiri

©

Dernière modification : 02/08/2008

Selon la chaîne de télévision CBS, le numéro 2 d'Al-Qaïda, Ayman al-Zawahiri, aurait été blessé - voire tué - lors d'une frappe perpétrée le 28 juillet en zone tribale pakistanaise. Islamabad affirme n'avoir aucune information à ce sujet.

L'armée pakistanaise a indiqué samedi ne disposer d'"aucune information" selon lesquelles le numéro deux d'Al-Qaïda, l'Egyptien Ayman al-Zawahiri, aurait été blessé voire tué lors d'une frappe perpétrée la semaine dernière en zone tribale pakistanaise.

"Il n'y a aucune preuve ou information à ce sujet. Nous ne disposons d'aucune information fiable", a déclaré à l'AFP le principal porte-parole de l'armée pakistanaise, le général Athar Abbas.

Un responsable des services secrets pakistanais a indiqué pour sa part avoir eu vent de telles rumeurs depuis quelques jours: "nous avons vérifié mais sans pouvoir obtenir confirmation", a-t-il dit.

La chaîne de télévision américaine CBS a affirmé disposer d'un courrier intercepté émanant d'un haut responsable taliban sollicitant d'urgence l'envoi d'un médecin pour soigner Ayman al-Zawahiri après le tir de missiles survenu le 28 juillet dans le district tribal du Waziristan du sud.

Six personnes ont été tuées par les trois missiles, ont rapporté des responsables pakistanais. Le spécialiste des armes chimiques d'Al-Qaïda, Midhat Mursi al-Sayid Umar, mais aussi trois jeunes garçons auraient été tués dans ces tirs, vraisemblablement effectués par les troupes américaines depuis l'Afghanistan.

L'armée pakistanaise s'est montrée toutefois prudente déclarant attendre de plus amples informations avant de confirmer la mort d'Umar. L'homme avait déjà été donné pour mort en janvier 2006 à la suite d'un tir de missile en zone tribale, information qui s'était révélée fausse.

Selon CBS, le courrier en question, daté du 29 juillet, porte le sceau et la signature de Baïtullah Mehsud, un important chef de guerre taliban pakistanais.

La lettre présumée faisait, toujours selon CBS, nommément référence à Zawahiri qui "souffre beaucoup" et dont les "blessures sont infectées".

IntelCenter, un groupe qui surveille les sites islamistes, a indiqué vendredi qu'il "suivait depuis quelques jours les informations selon lesquelles Ayman al-Zawahiri aurait été tué ou gravement blessé dans les frappes".

En cas de décès du lieutenant d'Oussama ben Laden, Al-Qaïda "publierait assez vite une vidéo ou un communiqué écrit", estime le groupe.

Ayman al-Zawahiri, chirurgien de formation, dont les Etats-Unis ont mis la tête à prix 25 millions de dollars, se manifeste régulièrement sur les chaînes satellitaires Al-Jazira et Al-Arabiya, via des enregistrements sonores, des cassettes vidéo ou des enregistrement audio mis en ligne sur l'internet.

Sa dernière intervention remonte au 5 juin avec la mise en ligne d'un message sur un site islamiste appelant les Palestiniens de la bande de Gaza à multiplier leurs attaques contre Israël.

Responsables afghans et occidentaux affirment depuis longtemps que les talibans et Al-Qaïda ont réussi à se regrouper dans les zones tribales semi-autonomes du Pakistan, après avoir été chassés d'Afghanistan en 2001 par la coalition menée par les Américains.
 

Première publication : 02/08/2008

Comments

COMMENTAIRE(S)