Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Afghanistan : collaborer avec les États-unis... et les Taliban ?

En savoir plus

DÉBAT

Hong Kong se révolte : le pouvoir de Pékin face au défi démocratique

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Instituer l'Etat de droit en Chine"

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Guerre pour un barrage en Colombie et la sanglante chasse aux dauphins des Îles Feroé

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Turquie : quelle stratégie face à l'organisation de l'État islamique ?

En savoir plus

SUR LE NET

Hong Kong : les manifestants soutenus à l'étranger

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

France : un budget 2015 sur des œufs

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Himalayesque"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Une série télé irakienne se moque de l'organisation de l'État islamique

En savoir plus

  • Ebola : le premier cas hors d’Afrique localisé aux États-Unis

    En savoir plus

  • Hong Kong : les manifestants veulent court-circuiter la fête nationale chinoise

    En savoir plus

  • Ligue des champions : "On a montré que Paris peut être une grande équipe"

    En savoir plus

  • Londres a mené ses premières frappes aériennes contre l’EI en Irak

    En savoir plus

  • Commission européenne : un oral difficile pour certains candidats

    En savoir plus

  • Des ravisseurs d'Hervé Gourdel, assassiné en Algérie, ont été identifiés

    En savoir plus

  • Barack Obama salue un accord de sécurité "historique" avec Kaboul

    En savoir plus

  • Ebola : l'expérience "désespérée" d'un médecin libérien

    En savoir plus

  • Hervé Gaymard : "Il n'y aura pas de guerre des chefs à l'UMP"

    En savoir plus

  • Terrorisme : pour Marine Le Pen, les Français musulmans sont "pris au piège"

    En savoir plus

  • Ello, le réseau social qui se la joue anti-Facebook

    En savoir plus

  • Fonds "vautours" : l’Argentine défie les États-Unis sur sa dette

    En savoir plus

  • Quinze ans de prison requis contre le leader de Sharia4Belgium

    En savoir plus

  • Irak : quand la téléréalité confronte des jihadistes de l’EI à leurs victimes

    En savoir plus

  • À Montpellier, des pluies diluviennes créent la pagaille

    En savoir plus

L'or de Sydney retiré au relais 4x400 américain

Dernière modification : 02/08/2008

Le Comité internationale olympique a retiré la médaille d'or du 4x400 m au relais américain qui l'avait remporté à Sydney en 2000. L'un des membres de l'équipe, Antonio Pettigrew, a reconnu s'être dopé, notamment avec de l'EPO.

Le relais américain vainqueur du 4x400 m en 2000 aux JO de Sydney a été privé de sa médaille d'or après l'aveu de dopage d'un de ses membres, Antonio Pettigrew, a annoncé samedi à Pékin le Comité international olympique (CIO).
 

Pettigrew, champion du monde du 400 mètres en 1991 et aujourd'hui retiré de la compétition, a reconnu en mai, lors de son audition au procès de l'entraîneur Trevor Graham, qu'il avait pris des produits interdits pendant environ six ans, sans jamais avoir été contrôlé positif.

 
Après les cinq médailles retirées à la sprinteuse américaine Marion Jones, c'est la sixième médaille des Jeux de Sydney enlevée aux Etats-Unis pour dopage en huit mois.
  
"Il a été décidé que toute l'équipe du relais américain était disqualifiée des Jeux de Sydney", a déclaré Giselle Davies, directrice de la communication du CIO.

 
Elle a ajouté que la redistribution des médailles, dont celles de Jones, serait décidée lorsque l'enquête autour du laboratoire Balco, accusé d'avoir fourni des produits dopants à certains athlètes, serait close.
  
A Sydney, le relais nigérian avait pris la deuxième place, tandis que la Jamaïque avait terminé troisième et les Bahamas quatrièmes.

 
L'équipe américaine du 4x400 m à Sydney était composée de Pettigrew, de Michael Johnson, d'Alvin Harrison et de son frère jumeau Calvin.

 
LE RECORD DU MONDE DU 4x400 ANNULÉ ?

 
Michael Johnson, qui a remporté cinq médailles d'or olympiques, a déclaré à Reuters qu'il n'était désormais plus que quadruple champion olympique. Le recordman du monde du 400 mètres a annoncé qu'il rendrait sa médaille, car elle n'avait pas été remportée honnêtement.

 
Jerome Young, qui avait participé au relais lors des tours de qualification, a déjà été privé de sa médaille en raison d'une affaire de dopage.
  
L'agence américaine de lutte contre le dopage a annulé tous les résultats de Pettigrew depuis janvier 1997 et a déclaré que l'athlète avait rendu sa médaille d'or du relais obtenue à Sydney, ainsi que ses médailles gagnées aux championnats du monde en 1997 et 1999.

 
Cette décision pourrait entraîner l'annulation du record du monde du 4x400 mètres de 2 minutes 54 secondes et 20 centièmes, établi par les Etats-Unis en juillet 1998.


Pettigrew avait couru ce relais aux côtés de Jerome Young, Tyree Washington et Michael Johnson.
Il a reconnu avoir utilisé de l'EPO et de l'hormone de croissance entre 1997 et 2003

Première publication : 02/08/2008

COMMENTAIRE(S)