Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Hollande face à la presse : le chef de l'État a tenu sa conférence semestrielle

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

La stratégie des États-Unis face à l'organisation de l'EI

En savoir plus

FOCUS

Thaïlande : le business lucratif des mères porteuses

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Niki de Saint-Phalle, une "nana" militante et engagée

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Les incertitudes économiques d'une Écosse indépendante

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"DDay"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Kilt ou double"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ebola : une volontaire française de MSF contaminée

En savoir plus

SUR LE NET

Iran : les jeunes internautes contournent la censure

En savoir plus

  • Écosse : "Quel que soit le résultat, il va y avoir beaucoup de mécontents"

    En savoir plus

  • Frappes en Irak, croissance, Europe : les principales annonces de Hollande

    En savoir plus

  • Cinq casques bleus tchadiens tués dans le nord du Mali

    En savoir plus

  • Thaïlande : le business lucratif des mères porteuses

    En savoir plus

  • Alex Salmond, le visage d'une Écosse qui rêve d'indépendance

    En savoir plus

  • L'Australie, une cible de choix pour l'organisation de l'EI ?

    En savoir plus

  • Yacine Brahimi, la pépite algérienne révélée par Porto

    En savoir plus

  • Belgique : l'euthanasie d'un violeur inquiète les partisans de la mort assistée

    En savoir plus

  • Peu importe l’issue du référendum, "l’Écosse ne sera plus jamais la même"

    En savoir plus

  • Livraison d'armes aux rebelles syriens : le Congrès américain doit se prononcer

    En savoir plus

  • Vladimir Evtouchenkov, le nouvel oligarque dans le viseur du Kremlin

    En savoir plus

  • Parcours sans-faute des Bleues vers le Mondial-2015

    En savoir plus

  • Une star de la Silicon Valley rachète le château de Pommard

    En savoir plus

  • Le sulfureux maire de Toronto atteint d'un cancer rare et agressif

    En savoir plus

  • "Hollande renvoie l’image de quelqu’un de trop optimiste"

    En savoir plus

L'or de Sydney retiré au relais 4x400 américain

Dernière modification : 02/08/2008

Le Comité internationale olympique a retiré la médaille d'or du 4x400 m au relais américain qui l'avait remporté à Sydney en 2000. L'un des membres de l'équipe, Antonio Pettigrew, a reconnu s'être dopé, notamment avec de l'EPO.

Le relais américain vainqueur du 4x400 m en 2000 aux JO de Sydney a été privé de sa médaille d'or après l'aveu de dopage d'un de ses membres, Antonio Pettigrew, a annoncé samedi à Pékin le Comité international olympique (CIO).
 

Pettigrew, champion du monde du 400 mètres en 1991 et aujourd'hui retiré de la compétition, a reconnu en mai, lors de son audition au procès de l'entraîneur Trevor Graham, qu'il avait pris des produits interdits pendant environ six ans, sans jamais avoir été contrôlé positif.

 
Après les cinq médailles retirées à la sprinteuse américaine Marion Jones, c'est la sixième médaille des Jeux de Sydney enlevée aux Etats-Unis pour dopage en huit mois.
  
"Il a été décidé que toute l'équipe du relais américain était disqualifiée des Jeux de Sydney", a déclaré Giselle Davies, directrice de la communication du CIO.

 
Elle a ajouté que la redistribution des médailles, dont celles de Jones, serait décidée lorsque l'enquête autour du laboratoire Balco, accusé d'avoir fourni des produits dopants à certains athlètes, serait close.
  
A Sydney, le relais nigérian avait pris la deuxième place, tandis que la Jamaïque avait terminé troisième et les Bahamas quatrièmes.

 
L'équipe américaine du 4x400 m à Sydney était composée de Pettigrew, de Michael Johnson, d'Alvin Harrison et de son frère jumeau Calvin.

 
LE RECORD DU MONDE DU 4x400 ANNULÉ ?

 
Michael Johnson, qui a remporté cinq médailles d'or olympiques, a déclaré à Reuters qu'il n'était désormais plus que quadruple champion olympique. Le recordman du monde du 400 mètres a annoncé qu'il rendrait sa médaille, car elle n'avait pas été remportée honnêtement.

 
Jerome Young, qui avait participé au relais lors des tours de qualification, a déjà été privé de sa médaille en raison d'une affaire de dopage.
  
L'agence américaine de lutte contre le dopage a annulé tous les résultats de Pettigrew depuis janvier 1997 et a déclaré que l'athlète avait rendu sa médaille d'or du relais obtenue à Sydney, ainsi que ses médailles gagnées aux championnats du monde en 1997 et 1999.

 
Cette décision pourrait entraîner l'annulation du record du monde du 4x400 mètres de 2 minutes 54 secondes et 20 centièmes, établi par les Etats-Unis en juillet 1998.


Pettigrew avait couru ce relais aux côtés de Jerome Young, Tyree Washington et Michael Johnson.
Il a reconnu avoir utilisé de l'EPO et de l'hormone de croissance entre 1997 et 2003

Première publication : 02/08/2008

COMMENTAIRE(S)