Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

6 policiers poursuivis pour homicide involontaire: les habitants de Baltimore exultent

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Viols présumés en Centrafrique : A la rencontre de l'homme qui a recueilli les témoignages

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Viols présumés en Centrafrique : des zones d'ombre dans l'affaire

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Séisme au Népal : l'aide humanitaire internationale pressée par le temps

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Centrafrique : des soldats français soupçonnés de viols sur des enfants

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Viols présumés en Centrafrique : une enquête s'est ouverte à Bangui

En savoir plus

FOCUS

Liban : la prison de Roumieh, un fief pour les jihadistes de l'EI

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

"En France, les PME ont du mal à grandir"

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

Le pain, une tradition française

En savoir plus

A Mexico, Bill Clinton appelle à poursuivre la lutte contre le Sida

Dernière modification : 05/08/2008

L'ex-président américain Bill Clinton a prononcé un discours très attendu, et accueilli avec enthousiasme, lors de la conférence mondiale sur le sida à Mexico. Il a exhorté les participants à poursuivre le combat contre le virus.

L'ex-président américain Bill Clinton a appelé lundi à poursuivre la bataille contre le sida dans un discours accueilli avec enthousiasme par les milliers de participants à la conférence mondiale sur le sida à Mexico.
   
"Le sida est un grand dragon. Le dragon de la mythologie a été tué par Saint Georges, le chevalier à l'armure brillante, mais ce dragon doit être tué par des millions et des millions de fantassins", a déclaré Bill Clinton.
   
L'intervention de l'ex-président, qui dirige la fondation Clinton pour la lutte contre le sida et la malaria, était très attendue.
   
Les participants espèrent que son charisme et son influence pourront faire pression pour obtenir un accès universel aux médicaments anti-sida.
   
Bill Clinton s'est joint au concert de préoccupations exprimées dimanche soir lors de l'ouverture de la conférence.
   
"Nous savons qu'il y a encore tant à faire, pour développer la prévention et le traitement, pour renforcer les systèmes de santé des pays en développement, pour associer la lutte contre le sida avec les problèmes convergents de tuberculose et d'autres maladies infectieuses", a-t-il énuméré.
   
Plus tard lundi, Bill Clinton devait rejoindre le secrétaire général des Nations unies Ban Ki-moon et le magnat mexicain Carlos Slim, pour une conférence de presse.
   
Bill Clinton est arrivé au Mexique après une tournée dans quatre pays africains particulièrement touchés par la pandémie.
   
"Actuellement, il y a 1,4 millions de séropositifs qui utilisent les traitements achetés par la fondation Clinton. Grâce à nos partenaires, ils coûtent 120 dollars par an", a-t-il précisé.
   
Selon ONUSIDA, environ 10 milliards de dollars ont été dépensés en 2007 pour la lutte contre le sida dans les pays pauvres, beaucoup plus qu'au début de cette décennie, mais c'est toujours insuffisant car il manque encore 8 milliards de dollars pour faire face aux besoins.

Première publication : 05/08/2008

COMMENTAIRE(S)