Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Mali : une base de l'ONU attaquée à Tombouctou

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Réforme constitutionnelle, un texte, des controverses

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Crise des migrants : l'impasse de Calais

En savoir plus

TECH 24

L'archéologie en mode makers

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Revenu universel : une bonne idée ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Raul Castro à Paris : une nouvelle page dans les relations franco-cubaines ?

En savoir plus

FOCUS

La Californie en première ligne pour la reconnaissance des enfants transgenres

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Bernard Foccroulle, le souffle lyrique

En savoir plus

#ActuElles

RD Congo : la lutte contre les viols passe par la fin de l’impunité

En savoir plus

Pékin réagit aux propos de Bush sur les libertés en Chine

Dernière modification : 07/08/2008

La Chine s'oppose "fermement" à toute déclaration qui interférerait dans ses affaires intérieures au nom des droits de l'Homme et de la religion. À Bangkok, George W. Bush s'est déclaré "profondément préoccupé" par la question.

Pékin a exprimé jeudi sa "ferme opposition" à toute ingérence dans ses affaires intérieures après un discours du président américain George W. Bush sur les libertés en Chine.
   
"Nous nous opposons fermement à toute déclaration ou action qui interfère dans les affaires intérieures d'un autre pays au nom des droits de l'Homme ou de la religion", a déclaré le porte-parole des Affaires étrangères, Qin Gang, sur le site du ministère.
   
Dans un discours prononcé jeudi à Bangkok quelques heures avant son départ pour Pékin, le président américain a fait part de ses "profondes inquiétudes" devant l'état des libertés en Chine, tout en se déclarant "optimiste" quant à l'avenir de ce pays.
   
"Les Etats-Unis estiment que le peuple de Chine a droit aux libertés fondamentales qui sont le droit naturel de tous les êtres humains. Ainsi l'Amérique est vivement opposée à la détention par la Chine de dissidents politiques, de défenseurs des droits de l'Homme et de militants religieux", a-t-il dit dans ce discours, l'un de ses plus fermes sur le sujet depuis longtemps.
   
"Le peuple chinois jouit d'un liberté de religion, selon la loi (chinoise). C'est un fait évident que tout le monde peut constater", a répondu Qin Gang.
   
"A propos des divergences entre les Etats-Unis et la Chine sur des questions comme les droits de l'Homme, la religion, nous avons toujours été partisans d'un dialogue basé sur le respect mutuel et l'égalité, pour accroître ainsi la compréhension mutuelle et réduire les divergences", a-t-il ajouté.
   
"Une bonne relation bilatérale est dans l'intérêt des deux pays et de leurs peuples", a encore estimé le porte-parole chinois.

Première publication : 07/08/2008

COMMENTAIRE(S)