Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DEMAIN À LA UNE

Mondial de l'auto : un salon en perte de vitesse ?

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Clinton - Trump : un premier face-à-face décisif

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Synapson, révélation de la scène électro tricolore

En savoir plus

L'ENTRETIEN

IBK : "Pas de troubles dans le nord du Mali mais des difficultés à Kidal"

En savoir plus

FOCUS

Percée d'Haftar : France 24 filme la déroute d'une milice libyenne

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

La Turquie furieuse après la dégradation de sa note souveraine.

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"À Alep, la barbarie"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Clinton vs. Trump, l'eau et le feu"

En savoir plus

ICI L'EUROPE

"2016 sera une année record pour le tourisme en Grèce"

En savoir plus

Le sprinter grec Tassos Gousis contrôlé positif

Dernière modification : 08/08/2008

Le coup d'envoi des Jeux olympiques de Pékin à peine donné, un cas de dopage vient éclabousser la Grèce. Le sprinteur Tassos Gousis, qui devait s'aligner sur le 200 m, aurait été contrôlé positif par une agence anti-dopage grecque.

Les Jeux Olympiques de Pékin 2008 vu par les Observateurs de FRANCE 24

 

Le sprinteur grec Tassos Gousis, médaillé aux Jeux olympiques d'Athènes en 2004, a été contrôlé positif lors d'un contrôle anti-dopage, a annoncé vendredi la télévision publique grecque.

L'athlète, qui est âgé de 29 ans et devrait s'aligner sur le 200 m aux JO de Pékin, a été contrôlé positif par l'agence anti-dopage grecque Eskan avant le départ de la délégation grecque pour un séjour d'entraînement au Japon.

On ignore pour le moment la date exacte à laquelle a eu lieu ce contrôle.

Contactés par Reuters à Pékin, les responsables du Comité olympique grec n'ont, pour le moment, pas réagi à l'information.

Quant au Comité international olympique, il a affirmé ne pas être au courant.

Le CIO est responsable de tous les contrôles anti-dopage réalisés entre le 27 juillet et la fin, le 24 août, des JO de Pékin.

Première publication : 08/08/2008

COMMENTAIRE(S)