Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

La lutte contre les propos haineux s'organise sur internet

En savoir plus

SUR LE NET

Venezuela : Nicolas Maduro accusé de tuer les étudiants

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Paul Kagame en visite à Paris, ses partisans et opposants défilent dans la capitale

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Le film "Timbuktu" sera-t-il déprogrammé du Fespaco ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

"La Robe"

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Parlemantaires français en Syrie, Bachar Al Assad interlocuteur incontournable ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Quand agriculture rime avec futur

En savoir plus

TECH 24

Drones : comment les arrêter ?

En savoir plus

#ActuElles

Inde : sauver les filles par l'éducation

En savoir plus

Le sprinter grec Tassos Gousis contrôlé positif

Dernière modification : 08/08/2008

Le coup d'envoi des Jeux olympiques de Pékin à peine donné, un cas de dopage vient éclabousser la Grèce. Le sprinteur Tassos Gousis, qui devait s'aligner sur le 200 m, aurait été contrôlé positif par une agence anti-dopage grecque.

Les Jeux Olympiques de Pékin 2008 vu par les Observateurs de FRANCE 24

 

Le sprinteur grec Tassos Gousis, médaillé aux Jeux olympiques d'Athènes en 2004, a été contrôlé positif lors d'un contrôle anti-dopage, a annoncé vendredi la télévision publique grecque.

L'athlète, qui est âgé de 29 ans et devrait s'aligner sur le 200 m aux JO de Pékin, a été contrôlé positif par l'agence anti-dopage grecque Eskan avant le départ de la délégation grecque pour un séjour d'entraînement au Japon.

On ignore pour le moment la date exacte à laquelle a eu lieu ce contrôle.

Contactés par Reuters à Pékin, les responsables du Comité olympique grec n'ont, pour le moment, pas réagi à l'information.

Quant au Comité international olympique, il a affirmé ne pas être au courant.

Le CIO est responsable de tous les contrôles anti-dopage réalisés entre le 27 juillet et la fin, le 24 août, des JO de Pékin.

Première publication : 08/08/2008

COMMENTAIRE(S)