Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

À L’AFFICHE !

Cinéma : "Félicité", portrait d'une guerrière du quotidien à Kinshasa

En savoir plus

FACE À FACE

Valls votera Macron : le ralliement de trop pour "En Marche" ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Trump contre la planète"

En savoir plus

FOCUS

Italie : la maire populiste de Rome, Virginia Raggi, à l'épreuve du pouvoir

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Amis Britanniques, vous nous manquez déjà. Ou pas"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le Daily Mail traite le Brexit par-dessus la jambe

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Richard Ferrand : "Les amours tardives sont rarement désintéressées"

En savoir plus

LE DÉBAT

Conférence annuelle de l'AIPAC : quel avenir pour les relations israélo-américaines ?

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Louis Aliot : "Macron enfile des perles depuis le début de la campagne"

En savoir plus

Menace terroriste sur les Jeux olympiques

Dernière modification : 08/08/2008

Une vidéo menaçant les Jeux olympiques d'attaques terroristes inquiète Pékin. Elle est attribuée au Parti islamique du Turkestan (PIT), un groupe réclamant l'indépendance du Xinjiang.

Un groupe islamiste peu connu a menacé de perpétrer des attentats contre les Jeux olympiques de Pékin et appelé les musulmans à se tenir à l'écart de toute activité liée à l'événement, ont annoncé jeudi deux sociétés américaines spécialisées dans la veille antiterroriste.

"Le Parti islamique du Turkestan (PIT) a émis une nouvelle menace (...) contre les JO de Pékin", a indiqué le groupe de renseignement SITE. La firme IntelCenter a donné une information analogue.

"N'allez pas dans les bus, les trains, les avions, les bâtiments ou tout autre lieu où se trouvent des Chinois", avertit le PIT selon SITE dans une vidéo intitulée "Appel à la nation musulmane mondiale". En juillet, le PIT avait revendiqué une série d'attentats dans des autobus à Shanghaï et à Kunming, capitale de la province du Yunnan. Les autorités chinoises avaient démenti la véracité de ces revendications.

La province chinoise du Xinjiang abrite une importante communauté musulmane ouïgoure, dont la frange activiste aspire à créer un "Turkestan oriental" indépendant.

 

Dans la vidéo du PIT, datée du 1er août, un activiste masqué et armé d'une AK-47 "parle de la barbarie manifestée par la Chine envers les musulmans et le Turkestan oriental, justifiant ainsi le djihad déclaré au régime communiste", indique SITE. L'homme se tient derrière un logo des JO en flammes et devant une bannière sur laquelle on peut lire: "Il n'est pas d'autre dieu qu'Allah et Mohamed est son prophète."

"La Chine (...) rejette l'islam et contraint les musulmans à l'athéisme en capturant et assassinant les enseignants islamiques et en détruisant leurs écoles", ajoute l'homme dont les propos sont transcrits par SITE.
 

Première publication : 08/08/2008

COMMENTAIRE(S)