Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

À L’AFFICHE !

Le retour de "Ça" sur grand écran

En savoir plus

FACE À FACE

Emmanuel Macron à l'ONU : le président français face au monde

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Trump à l'ONU : "irresponsable et infantile"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Chine : vers une interdiction des voitures à essence d'ici 2040

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Devenez citoyen des îles Poubelle !"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Baptême du feu pour Donald Trump et Emmanuel Macron devant l'ONU

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Rwanda : l’opposante Diane Rwigara sort du silence

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Florian Philippot : "La refondation du FN se passe assez mal"

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

François Kalfon : "On peut faire de la politique en dehors du 7e arrondissement de Paris"

En savoir plus

Les États-Unis privés de direct pour l'ouverture des JO

Dernière modification : 17/08/2008

La chaîne NBC, qui détient les droits exclusifs aux États-Unis pour retransmettre les Jeux olympiques, a décidé de ne pas retransmettre la cérémonie d'ouverture pour des "raisons commerciales" liées au décalage horaire.

Les téléspectateurs aux Etats-Unis n'ont pas eu accès à une retransmission en direct de la cérémonie d'ouverture des jeux Olympiques de Pékin, la chaîne NBC qui détient l'exclusivité de la couverture de l'événement sportif ayant conservé sa grille habituelle.

 

Etant donné le décalage horaire, NBC a prévu de retransmettre la cérémonie en fin d'après-midi à une heure de grande écoute, 12 bonnes heures après la fin de l'événement.

 

Vendredi à l'aube aux Etats-Unis, au moment où les délégations défilaient dans le stade de Pékin, NBC diffusait son programme matinal habituel, "Today".

 

En raison de l'exclusivité, aucune autre chaîne américaine n'avait encore montré à 20H00 GMT de vidéo du défilé des athlètes, ni des spectaculaires feux d'artifice qui ont marqué le début des jeux de la XXIXe Olympiade.

 

Interrogé par l'AFP sur les raisons pour lesquelles NBC n'a pas montré en direct le lancement de l'événement sportif le plus important de l'année, un porte-parole a défendu "une décision commerciale".

 

"C'est une décision commerciale. Elle protège nos partenaires, nos annonceurs et montre (les jeux) au plus grand nombre possible de téléspectateurs", a expliqué ce porte-parole.

 

La chaîne a acquis les droits de retransmission des JO pour près de 900 millions de dollars. "Nous prenons la loi sur les droits (de retransmission) très au sérieux et nous travaillons avec le Comité international olympique pour supprimer toute présence illégale de contenu olympique sur l'internet", a précisé le porte-parole de NBC.

 

Des vidéos montrant la cérémonie sur le site de partage YouTube ont ainsi été effacées, a constaté l'AFP.

Ce "black-out" médiatique a provoqué des protestations de téléspectateurs américains sur des forums de sites internet de journaux.

"Quelle farce. Je me suis levé ce matin pour voir la cérémonie, pensant qu'elle serait retransmise", a indiqué un internaute du site du New York Times, "Andrew".

 

Un autre contributeur sur le site du NYT, "Leo", a estimé qu'imposer un embargo médiatique était devenu impossible: "une retransmission en différé à l'âge de l'internet est ridicule. Ils pensaient qu'un événement aussi important pouvait être cantonné à une partie du globe. C'est impossible", a-t-il affirmé.

 

"Je ne peux pas comprendre comment, en 2008, à l'époque de l'accès immédiat (aux informations), avec des médias multiples, NBC se comporte comme si nous étions en 1950, et a le culot de faire attendre le public pour une couverture que beaucoup d'autres pays dans le monde peuvent voir en direct", écrit un autre internaute, "Erik", toujours sur le site du NYT.

 

"La couverture +en direct+ de NBC ce soir va montrer 30.000 athlètes en train de manger leur petit déjeuner du samedi matin", a persiflé "bearsandgiants" sur le site du journal San Francisco Chronicle: "beau boulot, les gars. Comment savez-vous que nous, les Américains, ne regardons la télévision qu'en prime time (...)?"

 

Le New York Times a pour sa part indiqué que des internautes avaient réussi à trouver sur l'internet une diffusion en direct de la cérémonie, notamment sur un site allemand.

Première publication : 09/08/2008

COMMENTAIRE(S)