Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle : Le Gabon suspendu à la décision de la Cour Constitutionnelle

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Attentats aux États-Unis: la peur du terrorisme ravivée (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Mort d'un homme noir tué par la police aux États-Unis: racisme ou dérapage ? (partie 1)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Quelle politique mener à l'égard des réfugiés en Europe ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Budget de l'État 2017 : le grand bluff ?

En savoir plus

TECH 24

La dictature des algorithmes

En savoir plus

FOCUS

Adulé ou conspué : Jeremy Corbyn, une figure qui divise le Labour au Royaume-Uni

En savoir plus

#ActuElles

Pénélope Bagieu raconte en BD l'histoire de 15 héroïnes culottées

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Djihad" ou l'art comme rempart à l'extrémisme

En savoir plus

Intense concurrence entre la Chine et les États-Unis

Dernière modification : 17/08/2008

Après deux journées de compétition, la concurrence reste vive entre les deux grands rivaux des JO. Avec déjà 6 récompenses en or, la Chine est première au tableau des médailles. Devant les États-Unis.

Pour le premier jour de mauvais temps sur les Jeux olympiques, la Chine a engrangé dimanche une pluie de médailles et les étoiles américaines ont percé la brume pékinoise.


Le pays organisateur a fait un sans-faute dans ses sports favoris, ajoutant six médailles au compteur, alors que Michael Phelps et l'équipe de basketball américaine ont franchi puissamment la première marche de leurs défis respectifs.

Les deux pays se sont affrontés sur deux terrains dimanche et ont remporté une victoire chacun: les gymnastes chinoises ont devancé d'un rien leurs homologues américaines en éliminatoires par équipes, et les stars NBA emmenées par Kobe Bryant ont dynamité les partenaires de Yao Ming (101-70).

La "Redeem Team" (l'équipe de la rédemption) de Lebron James, Jason Kidd et Bryant a lancé son tournoi de la reconquête en faisant le spectacle et en assurant ses arrières, lors du match annoncé comme le plus regardé de l'histoire du basket.

L'humiliation infligée à la Chine a ravi le président américain George W. Bush, spectateur dans la matinée du premier sacre de Phelps.

Bastions chinois

Sur sa course favorite, le 400 mètres quatre nages, la star annoncée des Jeux a battu son record du monde et accessoirement remporté le premier des huit titres qu'il vise pour battre la performance établie par Mark Spitz à Munich, en 1972.

"Pour être honnête, je ne me sentais pas si bien. Dans la chambre d'appel, j'avais quelques frissons", a-t-il pourtant déclaré.

Dans la soirée, les frissons étaient pour les spectateurs des séries du 4x100 mètres nage libre.

Le record du monde a par trois fois été noyé sous les battements de jambe des crawleurs. Le relais américain privé de ses trois meilleurs éléments a battu sa propre marque, et les relayeurs français et australiens sont aussi passés sous l'ancienne meilleure marque mondiale.

La Phelps au féminin, Katie Hoff, engagée sur six courses, a trébuché dès la première marche. L'Australienne Stephanie Rice l'a battue en finale du 400m quatre nages et lui a volé son record du monde.

Hors du Water Cube mais toujours sous l'eau, la Britannique Nicole Cooke, 25 ans, a triomphé d'une pluie diluvienne pour remporter la course cycliste féminine animée par Jeannie Longo, qui fera bientôt deux fois l'âge de l'héroïne du jour.

La pluie a également annulé la première journée du tournoi de tennis.

Il est déjà terminé pour la Serbe Ana Ivanovic, numéro un mondiale jusqu'à lundi et forfait pour une blessure au pouce.

Dans leurs disciplines favorites, les Chinois marchent sur l'eau. De l'or en plongeon, en haltérophilie, en judo et en tir ont en effet permis au pays organisateur de survoler le tableau des médailles avec déjà six breloques du plus précieux métal.

L'Asie a d'ailleurs été la reine de la journée: les Sud-Coréennes ont été sacrées au tir à l'arc par équipes, le judoka japonais Masato Uchishiba a conservé son titre chez les moins de 66 kilos, le Sud-Coréen Park Tae-hawn s'est imposé sur 400 mètres nage libre, et la Thaïlandaise Prapawadee Jaroenrattanatarakoon a soulevé 221 kilos puis une médaille d'or en haltérophilie.

L'Europe garde quelques chasses gardées: en carabine, en escrime ou en cyclisme, le Vieux continent reste imprenable et l'Italie remporte trois médailles.

L'histoire de dopage du jour est la fin d'un feuilleton: le CIO a définitivement privé de Jeux la Grecque Katerina Thanou, quatre ans après l'échappée belle de la sprinteuse qui s'était soustraite à un contrôle antidopage à Athènes.

Première publication : 10/08/2008

COMMENTAIRE(S)