Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

La RDC fête son indépendance mais toujours pas de calendrier pour les élections

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Attentat à l'aéroport d'Istanbul : 41 victimes, la Turquie pointe du doigt le groupe EI

En savoir plus

ÉLÉMENT TERRE

La sixième extinction : comment sauver les espèces ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Salia Sanou chorégraphie son désir d'horizons

En savoir plus

TECH 24

Viva Tech : Paris se rêve en capitale de l'innovation

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

La Camargue dans le sillage de ses gardiens

En savoir plus

FOCUS

À Taïwan, la démocratie se conjugue au féminin

En savoir plus

MODE

Les collections masculines 2017 tentent d’égayer un monde traumatisé

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Boris Johnson "exécuté par le Brexit"

En savoir plus

Journée de tous les records à Pékin

Dernière modification : 17/08/2008

Avec cinq records du monde battus, le troisième jour des JO de Pékin fut riche en émotions. Mais aussi en déceptions : Laure Manaudou dernière au 400 m nage libre et la cycliste espagnole Maria Isabel Moreno contrôlée positive.

 

Les JO de Pékin ont vécu lundi l'un de ces moments qui nourrissent la légende dorée du sport, lorsque le relais 4x100 m nage libre américain a remporté l'or au terme d'une course d'anthologie, où cinq équipes sont passées en dessous du record du monde.

Ce fut la course de tous les records et de tous les superlatifs. Record du monde du 100 m nage libre dès le premier relais pour l'Australien Sullivan. Record du monde du relais pulvérisé de 4 secondes. Record d'Europe pour les Français, médaillés d'argent. Deuxième médaille d'or en deux jours pour Phelps, toujours en course vers son grand chelem annoncé de huit médailles dorées.

Huit records du monde sont déjà tombés en trois jours dans le "Cube d'eau" de Pékin, merveille architecturale du parc olympique. La natation est en folie et les nouvelles combinaisons magiques.

Au tableau des médailles, la Chine caracole en tête, avec neuf titres, alors que la bourse des Etats-Unis n'indique que trois pépites d'or.

Bien loin de Pékin, la cycliste espagnole Maria Isabel Morena était déjà rentrée dans son pays lorsqu'on a officiellement annoncé son contrôle antidopage positif à l'EPO. Le premier cas des Jeux.


Voici les moments forts de la journée:


EMOTION D'HOMMES - Alain Bernard, battu d'une main à l'arrivée du relais, la main de l'Américain Lezak, n'a pas pu retenir ses larmes à la sortie de l'eau. Il venait de perdre en moins de quatre minutes son record du monde du 100 m et une médaille d'or olympique qui lui semblait encore promise à 20 m de l'arrivée.

A quelques mètres de lui, Phelps, pourtant habitué des podiums, s'est mis à hurler une joie sauvage et sans mesure, bras écartés et muscles saillants, à s'en rompre les poumons. Son pote Garrett Weber-Gale, le deuxième relayeur, a fait de même. L'image restera.


RECORD - Ce 4x100 m historique a également accouché du record du monde du 100 m nage libre, battu au premier relais par l'Australien Eamon Sullivan, en 47 sec 24/100. L'ancien record appartenait à Alain Bernard, en 47.50.


BOULEVERSEMENTS - La finale du 400 m nage libre des dames a donné lieu à un beau bouleversement de la hiérarchie mondiale. Laure Manaudou, championne olympique en titre, termine 8e et dernière loin derrière toutes les autres. Sa grande rivale italienne Pellegrini échoue à la 6e place. La grande Katie Hoff rate le titre et se contente de l'argent. La nouvelle championne olympique s'appelle Rebecca Adlington (4:03.22). Elle a 19 ans. Elle est Britannique.


REVANCHE - Pellegrini, piquée au vif par sa défaite sur 400 m le matin, a battu en soirée le record du monde du 200 m nage libre en 1 min 55 sec 45/100 en séries. Elle efface des tablettes Laure Manaudou, qui avait nagé en 1 min 55 sec 52/100 lors des Mondiaux-2007.


TRIPLE HISTORIQUE - L'Italienne Valentina Vezzali a remporté le tournoi de fleuret des jeux Olympiques pour la troisième fois consécutive, après ses titres individuels de 2000 et 2004. Aucun escrimeur n'avait jamais réussi une telle série.


HEROS INDIEN - L'Inde, deuxième pays le plus peuplé de la planète, n'avait jamais remporté aucune médaille d'or individuelle aux jeux Olympiques. Un tireur à la carabine de 25 ans est entré dans l'histoire en devenant le premier champion olympique de son pays. Abhinav Bindra a remporté le concours de tir à 10 mètre devant le Chinois Zhu Qinan, tenant du titre.

Jusque-là, l'Inde n'avait décroché que huit médailles d'or olympiques, toutes en hockey sur gazon masculin.


DOPAGE - La cycliste espagnole Maria Isabel Moreno a été la première athlète des Jeux contrôlée positive. Le laboratoire a trouvé des traces d'EPO dans ses urines. Le prélèvement avait eu lieu le 31 juillet au village olympique. Moreno, sans donner d'explication, avait quitté la Chine avant même le début des épreuves. On vient de comprendre pourquoi.


MURRAY OUT - Andy Murray a été sorti dès le premier tour du tournoi olympique de tennis par le Taïwanais Lu Yen-hsun, 77e mondial, en deux sets 7-6 (7/5), 6-4. L'Ecossais était considéré comme l'un des outsiders du tournoi après sa victoire au tournoi de Cincinnati, juste avant son arrivée en Chine.

Federer, Djokovic et Nadal ont franchi le premier tour.


SURPRISE - L'Italienne Giulia Quintavalle a créé une grosse surprise en s'adjugeant l'or olympique de judo en moins de 57 kg. Elle a d'abord disposé dès son premier combat de la championne olympique en titre, l'Allemande Yvonne Boenisch, qui comptait parmi les favorites. Elle a ensuite fait plier toutes ses adversaires. Pour battre en finale la Néerlandaise Deborah Gravenstijn, troisième aux Jeux d'Athènes.

Première publication : 11/08/2008

COMMENTAIRE(S)