Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Attentat déjoué en Algérie : Constantine, la 3ème ville du pays menacée ?

En savoir plus

LE DÉBAT

Présidentielle française : la justice, invitée inattendue de la campagne (partie 2)

En savoir plus

LE DÉBAT

Présidentielle française : la justice, invitée inattendue de la campagne

En savoir plus

FOCUS

Quelle stratégie pour les États-Unis sur le continent asiatique ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Oscars: "et le gagnant est...""

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La République des juges ?"

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

89ème cérémonie des Oscars : le gotha du cinéma mondial à l'honneur

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

États-Unis - Donald Trump : premier discours devant le Congrès

En savoir plus

L'ENTRETIEN

"Emmanuel Macron utilise un vocabulaire émotionnel"

En savoir plus

Le déficit commercial des États-Unis en recul en juin

Dernière modification : 12/08/2008

Le dollar faible, à l'origine d'une hausse des exportations, a permis à l'économie américaine de réduire le niveau de son déficit commercial en juin. L'économie américaine surmonte au passage les niveaux records du pétrole.

Le déficit commercial des Etats-Unis a reculé de 4,1% à 56,8 milliards de dollars en juin, la faiblesse du dollar permettant de contrecarrer le niveau record des prix du pétrole, a annoncé mardi le département du Commerce.
  
C'est une bonne surprise pour les analystes qui tablaient sur un creusement à 61,9 milliards de dollars. Le déficit commercial est ainsi revenu à son plus bas niveau depuis mars 2008.
  
Pour mai, les chiffres ont été révisés à 59,2 milliards au lieu de 59,8 milliards annoncé initialement.
  
La baisse de juin s'explique par une forte hausse des exportations (+4% à 164,4 milliards de dollars) tandis que les importations augmentaient de 1,8% seulement, à 221,2 milliards de dollars.
  
Du côté des importations, le déficit a été plombé par le pétrole qui a atteint un prix record (117,13 dollars à l'importation du baril en moyenne), ce qui a porté le déficit de la balance pétrolière à un nouveau plus haut historique (36,4 milliards de dollars).
  
En revanche le déficit de la balance des produits non-pétroliers a été le plus faible enregistré depuis février 2003.
  
Les Etats-Unis ont réduit leurs importations dans presque toutes les catégories, à l'exception des matières premières, mais ils ont exporté des montants record de produits alimentaires, de fournitures industrielles, de biens d'équipement et de produits de consommation.
  
A l'heure du dollar faible, les Etats-Unis ont notamment pu afficher un niveau record d'exportations vers l'Union européenne. Mais cette tendance pourrait ne pas durer, compte-tenu de l'appréciation récente du billet vert et du ralentissement de l'économie mondiale.
  
En chiffres non corrigés des variations saisonnières, le déficit avec l'Union européenne a progressé de 4,5% à 8,2 milliards de dollars. Celui avec la Chine a augmenté de 1,8% à 21,4 milliards et celui avec le Canada a bondi de 33% à 7,2 milliards de dollars.

Première publication : 12/08/2008

COMMENTAIRE(S)