Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

POLITIQUE

« Le Brexit est un vote xénophobe, il révèle une coupure du Royaume-Uni en deux »

En savoir plus

POLITIQUE

"L’Europe est une famille de peuples, libres de vivre ensemble ou de partir"

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Brexit : "Chacun doit mener sa vie comme il l'entend"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Matthew McConaughey en pleine guerre de Sécession dans "Free State of Jones"

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : à Porto Rico, le virus Zika se propage à grande vitesse

En savoir plus

L'ENTRETIEN DE L'INTELLIGENCE ECONOMIQUE

Quand les séries télé fabriquent des héros géopolitiques

En savoir plus

UNE COMÉDIE FRANCAISE

François Hollande, un président en campagne

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Année noire pour le tourisme en Turquie

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Après neuf ans de travaux, le canal de Panama prêt à accueillir des navires géants

En savoir plus

Le déficit commercial des États-Unis en recul en juin

Dernière modification : 12/08/2008

Le dollar faible, à l'origine d'une hausse des exportations, a permis à l'économie américaine de réduire le niveau de son déficit commercial en juin. L'économie américaine surmonte au passage les niveaux records du pétrole.

Le déficit commercial des Etats-Unis a reculé de 4,1% à 56,8 milliards de dollars en juin, la faiblesse du dollar permettant de contrecarrer le niveau record des prix du pétrole, a annoncé mardi le département du Commerce.
  
C'est une bonne surprise pour les analystes qui tablaient sur un creusement à 61,9 milliards de dollars. Le déficit commercial est ainsi revenu à son plus bas niveau depuis mars 2008.
  
Pour mai, les chiffres ont été révisés à 59,2 milliards au lieu de 59,8 milliards annoncé initialement.
  
La baisse de juin s'explique par une forte hausse des exportations (+4% à 164,4 milliards de dollars) tandis que les importations augmentaient de 1,8% seulement, à 221,2 milliards de dollars.
  
Du côté des importations, le déficit a été plombé par le pétrole qui a atteint un prix record (117,13 dollars à l'importation du baril en moyenne), ce qui a porté le déficit de la balance pétrolière à un nouveau plus haut historique (36,4 milliards de dollars).
  
En revanche le déficit de la balance des produits non-pétroliers a été le plus faible enregistré depuis février 2003.
  
Les Etats-Unis ont réduit leurs importations dans presque toutes les catégories, à l'exception des matières premières, mais ils ont exporté des montants record de produits alimentaires, de fournitures industrielles, de biens d'équipement et de produits de consommation.
  
A l'heure du dollar faible, les Etats-Unis ont notamment pu afficher un niveau record d'exportations vers l'Union européenne. Mais cette tendance pourrait ne pas durer, compte-tenu de l'appréciation récente du billet vert et du ralentissement de l'économie mondiale.
  
En chiffres non corrigés des variations saisonnières, le déficit avec l'Union européenne a progressé de 4,5% à 8,2 milliards de dollars. Celui avec la Chine a augmenté de 1,8% à 21,4 milliards et celui avec le Canada a bondi de 33% à 7,2 milliards de dollars.

Première publication : 12/08/2008

COMMENTAIRE(S)