Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FACE À FACE

Brexit : le sursaut des politiques français

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Gare aux Vikings !"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Attentat à Madagascar : trois morts dont un bébé et 88 blessés dans un stade

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Pourquoi la France a-t-elle soutenu le régime criminel d'Hissène Habré au Tchad ?

En savoir plus

LE DÉBAT

Brexit, acte 2 : un divorce à l'amiable ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

À l'occasion de la fête du cinéma, Marjane Satrapi ouvre les portes de son univers

En savoir plus

FOCUS

Face à la radicalisation dans les prisons, la France fait appel aux aumôniers musulmans

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Les Observateurs s'engagent : mettre en avant les actions positives

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCO

Brexit : et s'il n'avait pas lieu ?

En savoir plus

Laura Flessel-Colovic éliminée de ses derniers JO

Dernière modification : 17/08/2008

Une page de l'escrime française se tourne, après l'élimination de Laura Flessel en quarts de finale du tournoi individuel d'épée dames des Jeux olympiques de Pékin.

 

La Française Laura Flessel a été éliminée mercredi en quarts de finale du tournoi de l'épée aux Jeux olympiques de Pékin par la Chinoise Li Na, 15 touches à 10.

Elle était montée sur le podium des Jeux en individuel en 1996, 2000 et 2004, avec une médaille d'or à Atlanta.

Flessel ne s'est jamais remise de son match précédent, gagné en prolongation face à la jeune Chinoise Zhong Weiping au bout d'un long suspense entretenu par le corps arbitral, qui a exclu son maître d'armes.

La championne olympique d'Atlanta s'était imposée 13 touches à 11 durant la minute supplémentaire de combat.

Au bout des trois périodes règlementaires, les deux escrimeuses s'étaient entendues dans les quinze dernières secondes pour aller à la mort subite, mais les juges ont décidé de les faire tirer une minute supplémentaire pour "non combativité".

Flessel avait ensuite marqué une touche qu'elle a crue décisive. Mais les juges expliquaient plus tard aux escrimeuses qu'elles étaient engagées dans une minute supplémentaire, et non dans une mort subite.

Jean-François Di Martino, maître d'armes de la Française, a protesté auprès des arbitres puis du superviseur et s'est fait exclure définitivement du tournoi par un carton noir.

La Française s'est ensuite fait rejoindre à 11-11 mais a inscrit deux ultimes touches dans les 30 dernières secondes.

L'autre Française engagée, Hajnalka Kiraly-Picot, a été sortie par la Suédoise Emma Samuelsson 15 touches à 13 après avoir mené 13 touches à huit.
 

Première publication : 13/08/2008

COMMENTAIRE(S)