Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

À L’AFFICHE !

"Birdman" en ouverture de la 71ème Mostra de Venise

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

À Gaza, Israël et le Hamas revendiquent la victoire

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"J'aime l'entreprise"

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

La fin du calvaire pour Peter Theo Curtis

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Coup d’envoi de la 71e Mostra de Venise

En savoir plus

DÉBAT

Manuel Valls : le Premier ministre en opération séduction

En savoir plus

DÉBAT

Cessez-le-feu à Gaza : un espoir pour la paix ?

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Et si la gauche assouplissait les 35 heures ?

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

La French Touch, avec le chef Thierry Marx et le mathématicien Cédric Villani

En savoir plus

  • Kiev dénonce une invasion russe et en appelle à l'Otan

    En savoir plus

  • L’OMS s’attend à plus de 20 000 cas d'Ebola en Afrique de l’Ouest

    En savoir plus

  • Vidéo : à Paris, les coiffeuses sans-papiers de Château d'eau se rebellent

    En savoir plus

  • Israël-Palestine, Libye, Russie... Ce que préconise François Hollande

    En savoir plus

  • La Française Clarisse Agbegnenou championne du monde de judo

    En savoir plus

  • La France retrouve ses mondialistes pour affronter l’Espagne

    En savoir plus

  • Erdogan débute son mandat présidentiel en Turquie

    En savoir plus

  • Matignon dément toute intention de toucher aux 35 heures

    En savoir plus

  • Michel Platini renonce à briguer la présidence de la Fifa

    En savoir plus

  • Trafic présumé de bébés : le président du Parlement a quitté le Niger

    En savoir plus

  • Le "califat" de Boko Haram : "Un simple coup médiatique"

    En savoir plus

  • La mère de Steven Sotloff implore le "calife" de l’EI d’épargner son fils

    En savoir plus

  • Samuel Eto’o met un terme à sa carrière internationale avec le Cameroun

    En savoir plus

  • Bloquer l'avancée de l'EI, le casse-tête d'Obama

    En savoir plus

  • Coup d’envoi de la 71e Mostra de Venise

    En savoir plus

Le spectre de la récession hante le Japon

Dernière modification : 14/08/2008

Victime d'un déclin de la consommation et des investissements, la croissance japonaise s'est contractée pour la première fois cette année. De nombreux économistes pensent que le pays s'achemine vers une récession temporaire.

Le produit intérieur brut (PIB) du Japon a baissé de 0,6% au deuxième trimestre 2008 par rapport au précédent, soit une contraction de 2,4% en rythme annuel, victime d'un déclin des exportations et de la consommation intérieure, a annoncé mercredi le gouvernement.

Ces chiffres sont parfaitement conformes aux prévisions moyennes des économistes. La fourchette de leurs estimations était toutefois large, qui allait de -0,9% à -0,2% sur un trimestre (de -3,4% à -1% en rythme annuel), selon un sondage réalisé par le quotidien Nikkei auprès de vingt-trois d'entre eux.

Ce coup de frein à la croissance est dû à un déclin des exportations, notamment vers les Etats-Unis, conjugué à des investissements plus faibles de la part des secteurs privé et public, et à une moindre consommation intérieure, sur fond de perte de confiance, d'inflation des prix et de stagnation des salaires.

Il s'agit du premier trimestre de recul du PIB en un an pour la deuxième économie mondiale.

Au premier trimestre 2008 (janvier à mars), le PIB japonais avait crû de 0,8% par rapport aux trois mois précédents, selon les données à nouveau révisées également publiées mercredi, lesquelles reviennent à l'estimation initiale. Entre-temps, le taux de croissance avait été réévalué à 1% sur un trimestre (soit 4% en rythme annuel).

Au cours de la période d'avril à juin derniers, le Japon a subi les effets d'un déclin des exportations vers les Etats-Unis et l'Europe, en proie à un ralentissement économique. Globalement, la valeur des biens et services expédiés à l'étranger a fléchi de 2,3% au deuxième trimestre par rapport au premier.

La consommation des ménages nippons a dans le même temps décliné de 0,5%, les citoyens japonais se montrant plus précautionneux, alors que leurs émoluments ne suivent pas la même progression que les prix des marchandises de première nécessité, lesquels ont tendance à grimper du fait de l'envolée des cours de l'énergie et des matières premières.

Les entreprises, notamment les plus petites d'entre elles, dont les marges sont rétrécies par la hausse des coûts d'approvisionnement, se sont aussi montrées moins enclines à investir, alors que la conjoncture mondiale est maussade et l'avenir incertain. Leurs investissements ont dans l'ensemble diminué de 0,2% sur un trimestre, selon les statistiques annoncées mercredi.

La contraction des commandes publiques, du fait de contraintes budgétaires, a aussi pesé négativement.

 

Première publication : 13/08/2008

COMMENTAIRE(S)