Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Violence au Burundi : la crainte de l'escalade

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Tour d'horizon des initiatives d'aide aux migrants et réfugiés qui sont lancées en France

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Crise des migrants : L'Europe indignée, l'Europe impuissante ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

La crise des ordures au Liban : un raz-le-bol exacerbé

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Dans les coulisses du palais de l'Élysée

En savoir plus

FOCUS

Ukraine : quelle est l'influence de l'extrême droite ?

En savoir plus

TECH 24

IFA 2015 : retour vers le futur

En savoir plus

MODE

Quand la lingerie triomphe !

En savoir plus

REPORTERS

Vidéo : avec les migrants face au "rideau de fer" hongrois

En savoir plus

La Chine va taxer les voitures les plus polluantes

Dernière modification : 14/08/2008

Pékin décide de renforcer sa lutte contre la pollution automobile, en augmentant les taxes à la consommation sur les véhicules à fortes émissions de gaz à effet de serre et en réduisant la fiscalité sur les petits véhicules moins polluants.

 

La Chine a annoncé mercredi qu'elle allait augmenter les taxes à la consommation sur les véhicules à fortes émissions de gaz à effet de serre et réduire la fiscalité sur les petits véhicules moins polluants.

  

Les taxes sur les voitures dotées d'un moteur d'une puissance de trois à quatre litres passeront d'un taux de 15% à 25% à compter du 1er septembre, a indiqué le ministère des Finances dans un communiqué.

Pour les voitures aux moteurs d'une puissance supérieure à 4 litres la taxe passera de 20 à 40%.

Dans le même temps, les voitures avec des moteurs de moins d'un litre ne seront plus taxées qu'à 1% contre 3% auparavant.

Les changements vont contribuer à "réduire la consommation de diesel et d'essence, la pollution atmosphérique et aider le pays à atteindre son objectif d'économie d'énergie et de réduction de la pollution", indique le communiqué.

La Chine affirme vouloir passer à un modèle de croissance moins polluante et plus économe en énergie mais, selon les experts, elle a encore beaucoup à faire pour parvenir à cet objectif.

Première publication : 14/08/2008

COMMENTAIRE(S)