Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

À L’AFFICHE !

Les rockers écolos de Midnight Oil reviennent après 15 ans de pause

En savoir plus

FOCUS

Kenya : les autorités affichent la fermeté face à la menace des Shebab

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Esplanade des Mosquées : "Israël commence à retirer les détecteurs de métaux"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

La Grèce de retour sur le marché obligataire

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Destructeur", le feu ravage la Corse et le Sud-Est

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

L'absence remarquée de Macron à la conférence sur le sida

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Magic System, 20 ans de tubes

En savoir plus

LE DÉBAT

Conférence mondiale sur le sida : où en est la lutte contre le virus ?

En savoir plus

LE DÉBAT

Conférence mondiale sur le sida : où en est la lutte contre le virus ?

En savoir plus

La Chine va taxer les voitures les plus polluantes

Dernière modification : 14/08/2008

Pékin décide de renforcer sa lutte contre la pollution automobile, en augmentant les taxes à la consommation sur les véhicules à fortes émissions de gaz à effet de serre et en réduisant la fiscalité sur les petits véhicules moins polluants.

 

La Chine a annoncé mercredi qu'elle allait augmenter les taxes à la consommation sur les véhicules à fortes émissions de gaz à effet de serre et réduire la fiscalité sur les petits véhicules moins polluants.

  

Les taxes sur les voitures dotées d'un moteur d'une puissance de trois à quatre litres passeront d'un taux de 15% à 25% à compter du 1er septembre, a indiqué le ministère des Finances dans un communiqué.

Pour les voitures aux moteurs d'une puissance supérieure à 4 litres la taxe passera de 20 à 40%.

Dans le même temps, les voitures avec des moteurs de moins d'un litre ne seront plus taxées qu'à 1% contre 3% auparavant.

Les changements vont contribuer à "réduire la consommation de diesel et d'essence, la pollution atmosphérique et aider le pays à atteindre son objectif d'économie d'énergie et de réduction de la pollution", indique le communiqué.

La Chine affirme vouloir passer à un modèle de croissance moins polluante et plus économe en énergie mais, selon les experts, elle a encore beaucoup à faire pour parvenir à cet objectif.

Première publication : 14/08/2008

COMMENTAIRE(S)