Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Timochenko : "Je ne regrette pas ce que j'ai fait" en Colombie

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Madagascar : la justice exige la nomination d'un gouvernement d'union nationale

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Irlande: référendum historique sur l'avortement

En savoir plus

TECH 24

VivaTech 2018 : Paris veut s'imposer sur la mappemonde du numérique

En savoir plus

BILLET RETOUR

La bataille et ses héros en mémoire, Kobané se reconstruit

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

En Guadeloupe, les papilles des Antilles

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Coalition populiste en Italie : une nouvelle crise en Europe ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Données personnelles : qui a peur du RGPD ?

En savoir plus

#ActuElles

Salvador : en prison pour une fausse couche

En savoir plus

La Chine va taxer les voitures les plus polluantes

Dernière modification : 14/08/2008

Pékin décide de renforcer sa lutte contre la pollution automobile, en augmentant les taxes à la consommation sur les véhicules à fortes émissions de gaz à effet de serre et en réduisant la fiscalité sur les petits véhicules moins polluants.

 

La Chine a annoncé mercredi qu'elle allait augmenter les taxes à la consommation sur les véhicules à fortes émissions de gaz à effet de serre et réduire la fiscalité sur les petits véhicules moins polluants.

  

Les taxes sur les voitures dotées d'un moteur d'une puissance de trois à quatre litres passeront d'un taux de 15% à 25% à compter du 1er septembre, a indiqué le ministère des Finances dans un communiqué.

Pour les voitures aux moteurs d'une puissance supérieure à 4 litres la taxe passera de 20 à 40%.

Dans le même temps, les voitures avec des moteurs de moins d'un litre ne seront plus taxées qu'à 1% contre 3% auparavant.

Les changements vont contribuer à "réduire la consommation de diesel et d'essence, la pollution atmosphérique et aider le pays à atteindre son objectif d'économie d'énergie et de réduction de la pollution", indique le communiqué.

La Chine affirme vouloir passer à un modèle de croissance moins polluante et plus économe en énergie mais, selon les experts, elle a encore beaucoup à faire pour parvenir à cet objectif.

Première publication : 14/08/2008

COMMENTAIRE(S)