Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

POLITIQUE

"La France est au bord d’une situation très dure"

En savoir plus

POLITIQUE

"L’intérêt fondamental de Poutine, c’est de se rapprocher de l’Europe"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Le festival de la BD d’Angoulême sous le signe de "Charlie Hebdo"

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

"Les mutuelles ne gagnent pas d'argent !"

En savoir plus

FOCUS

Espagne : 35 militants indépendantistes basques devant la justice

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Hezbollah : vers une nouvelle guerre ? (partie 2)

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Tempête Juno aux États-Unis : la "snowcalypse" n'a pas eu lieu

En savoir plus

REPORTERS

Centrafrique, le convoi de l’espoir

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Panique boursière à Athènes

En savoir plus

La Chine va taxer les voitures les plus polluantes

Dernière modification : 14/08/2008

Pékin décide de renforcer sa lutte contre la pollution automobile, en augmentant les taxes à la consommation sur les véhicules à fortes émissions de gaz à effet de serre et en réduisant la fiscalité sur les petits véhicules moins polluants.

 

La Chine a annoncé mercredi qu'elle allait augmenter les taxes à la consommation sur les véhicules à fortes émissions de gaz à effet de serre et réduire la fiscalité sur les petits véhicules moins polluants.

  

Les taxes sur les voitures dotées d'un moteur d'une puissance de trois à quatre litres passeront d'un taux de 15% à 25% à compter du 1er septembre, a indiqué le ministère des Finances dans un communiqué.

Pour les voitures aux moteurs d'une puissance supérieure à 4 litres la taxe passera de 20 à 40%.

Dans le même temps, les voitures avec des moteurs de moins d'un litre ne seront plus taxées qu'à 1% contre 3% auparavant.

Les changements vont contribuer à "réduire la consommation de diesel et d'essence, la pollution atmosphérique et aider le pays à atteindre son objectif d'économie d'énergie et de réduction de la pollution", indique le communiqué.

La Chine affirme vouloir passer à un modèle de croissance moins polluante et plus économe en énergie mais, selon les experts, elle a encore beaucoup à faire pour parvenir à cet objectif.

Première publication : 14/08/2008

COMMENTAIRE(S)