Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Le retour "triomphal" d'Etienne Tshisekedi à Kinshasa après deux ans de convalescence en Belgique

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Les blockbusters de l'été : américains et musclés!

En savoir plus

FOCUS

La difficile lutte contre le trafic d’armes en Europe

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Sécurité : quel modèle en Israël ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La ligne Maginot des valeurs européennes"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Garder la foi"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Saint-Étienne-du-Rouvray : après le choc, les questions et la polémique

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : l'Italie se dote de nouveaux "hotspots" pour mieux accueillir les migrants

En savoir plus

LE DÉBAT

Attaques en Allemagne : menace islamique et politique migratoire en toile de fond (Partie 2)

En savoir plus

Un double médaillé de tir nord-coréen contrôlé positif

Dernière modification : 15/08/2008

Le tireur nord-coréen Kim Jong-su, 3e en tir au pistolet à 10 m et médaillé d'argent au pistolet à 50 m, a été contrôlé positif à un bêtabloquant. C'est le deuxième cas de dopage, après la cycliste espagnole Maria Isabel Moreno.

 

Le tireur nord-Coréen Kim Jong-su, 3e en tir au pistolet à 10 m et vice-champion-olympique au pistolet à 50 m, a été contrôlé positif à un bêta-bloquant lors des Jeux de Pékin, a annoncé vendredi Giselle Davies, porte-parole du Comité international olympique (CIO).
   
Giselle Davies a par ailleurs annoncé le contrôle positif d'une gymnaste vietnamienne, Do Thi Ngan Thuong, au furosémide, un diurétique.
   
Kim Jong Su a logiquement été contrôlé le 9 août et le 12 août, jours des finales, puisqu'il était médaillé. Ses urines ont révélé la présence de propanolol. Les béta-bloquants sont particulièrement utilisés dans les disciplines comme le tir ou le tir à l'arc car ils régulent le rythme cardiaque et permettent ainsi une plus grande immobilité.
   
La commission exécutive du CIO a décidé vendredi matin de réattribuer les médailles du tireur. En tir à 10 m, l'Américain Jason Turner récupère le bronze. En tir à 50 m, le Chinois Tan Zongliang obtient l'argent et le Russe Vladimir Isakov le bronze.
   
Lundi dernier, le CIO avait annoncé le contrôle positif à l'EPO de la cycliste espagnole Maria Isabel Moreno, le 31 juillet dernier.
   
Selon le Pr Arne Ljungqvist, président de la Commission médicale du CIO, Kim s'est dopé en toute connaissance de cause. "Ces béta-bloquants ne sont interdits que dans certains sports, comme le tir ou le tir à l'arc qui demandent un grand contrôle de soi", a-t-il dit. "Je ne peux donc que qualifier cela (la prise de produit) de délibéré".
   
Arne Ljungqvist a été moins sévère sur le cas de la gymnaste vietnamienne Thong. "Cela est probablement le résultat d'une information déficiente offerte à une athlète jeune qui ne savait pas bien ce qu'elle prenait", a admis Ljungqvist.
   
Un total de 2.203 tests antidopage ont été menés entre le 27 juillet, date de l'ouverture du Village olympique, et le 13 août, dont 1.720 tests urinaires et 483 tests sanguins, a informé le CIO vendredi.
   
4550 contrôles doivent être menés d'ici au 24 août, dont 1300 inopinés, avant l'entrée en compétition des sportifs concernés. Il y en avait eu 3.600 lors des derniers Jeux d'Athènes.
  

Première publication : 15/08/2008

COMMENTAIRE(S)