Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

La seconde guerre mondiale s'invite dans la campagne

En savoir plus

JOURNAL DE CAMPAGNE

La seconde guerre mondiale s'invite dans la campagne présidentielle

En savoir plus

BILLET RETOUR

Nicaragua : que reste-t-il de la révolution promise ?

En savoir plus

TECH 24

Les "makers" ont du cœur

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

"Pointu" à Sanary, "barquette" à Marseille : deux noms pour un bateau séculaire

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Whirlpool : le nouveau Florange

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Macron face à Le Pen : le choc de deux France ?

En savoir plus

FOCUS

Égypte : rencontre avec les coptes, une communauté menacée

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Femua 2017 : les musiques urbaines à l'honneur à Abidjan

En savoir plus

Un double médaillé de tir nord-coréen contrôlé positif

Dernière modification : 15/08/2008

Le tireur nord-coréen Kim Jong-su, 3e en tir au pistolet à 10 m et médaillé d'argent au pistolet à 50 m, a été contrôlé positif à un bêtabloquant. C'est le deuxième cas de dopage, après la cycliste espagnole Maria Isabel Moreno.

 

Le tireur nord-Coréen Kim Jong-su, 3e en tir au pistolet à 10 m et vice-champion-olympique au pistolet à 50 m, a été contrôlé positif à un bêta-bloquant lors des Jeux de Pékin, a annoncé vendredi Giselle Davies, porte-parole du Comité international olympique (CIO).
   
Giselle Davies a par ailleurs annoncé le contrôle positif d'une gymnaste vietnamienne, Do Thi Ngan Thuong, au furosémide, un diurétique.
   
Kim Jong Su a logiquement été contrôlé le 9 août et le 12 août, jours des finales, puisqu'il était médaillé. Ses urines ont révélé la présence de propanolol. Les béta-bloquants sont particulièrement utilisés dans les disciplines comme le tir ou le tir à l'arc car ils régulent le rythme cardiaque et permettent ainsi une plus grande immobilité.
   
La commission exécutive du CIO a décidé vendredi matin de réattribuer les médailles du tireur. En tir à 10 m, l'Américain Jason Turner récupère le bronze. En tir à 50 m, le Chinois Tan Zongliang obtient l'argent et le Russe Vladimir Isakov le bronze.
   
Lundi dernier, le CIO avait annoncé le contrôle positif à l'EPO de la cycliste espagnole Maria Isabel Moreno, le 31 juillet dernier.
   
Selon le Pr Arne Ljungqvist, président de la Commission médicale du CIO, Kim s'est dopé en toute connaissance de cause. "Ces béta-bloquants ne sont interdits que dans certains sports, comme le tir ou le tir à l'arc qui demandent un grand contrôle de soi", a-t-il dit. "Je ne peux donc que qualifier cela (la prise de produit) de délibéré".
   
Arne Ljungqvist a été moins sévère sur le cas de la gymnaste vietnamienne Thong. "Cela est probablement le résultat d'une information déficiente offerte à une athlète jeune qui ne savait pas bien ce qu'elle prenait", a admis Ljungqvist.
   
Un total de 2.203 tests antidopage ont été menés entre le 27 juillet, date de l'ouverture du Village olympique, et le 13 août, dont 1.720 tests urinaires et 483 tests sanguins, a informé le CIO vendredi.
   
4550 contrôles doivent être menés d'ici au 24 août, dont 1300 inopinés, avant l'entrée en compétition des sportifs concernés. Il y en avait eu 3.600 lors des derniers Jeux d'Athènes.
  

Première publication : 15/08/2008

COMMENTAIRE(S)