Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Christophe de Margerie, entre hommages et polémiques

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ebola : le Nigeria n'est plus touché par l'épidémie

En savoir plus

FOCUS

Londres, capitale des ultra-riches

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

France - Allemagne : vers un accord sur l'investissement

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Le groupe Total frappé au coeur par le décès de son PDG

En savoir plus

SUR LE NET

États-Unis : des costumes "Ebola" pour Halloween critiqués en ligne

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Ce que veut la Turquie"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les yeux doux d'Angela Merkel"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ebola : Jim Yong Kim, président de la Banque mondiale, appelle à la mobilisation

En savoir plus

Marseille corrige Auxerre, Grenoble leader

Dernière modification : 17/08/2008

Marseille a étrillé Auxerre (4-0) en clôture de la 2e journée de Ligue 1. Dans les autres rencontres, Lyon a calé à Lorient (0-0) et Grenoble a battu Rennes (1-0). Ce succès permet aux promus grenoblois de prendre la tête du championnat.

Grenoble a pris seul le commandement de la Ligue 1 dimanche après sa victoire contre Rennes (1-0), profitant de l'apathie de Lyon, tenu en échec à Lorient (0-0), lors d'une 2e journée marquée par la rentrée victorieuse du Paris SG devant son public face à Bordeaux (1-0) et la correction infligée par Marseille à Auxerre (4-0).
  
Tout juste promus après 45 ans de disgrâce, les Isérois ont rapidement endossé le costume de trouble-fêtes de la L1. Déjà vainqueurs de Sochaux, ils ont facilement dominé les Rennais et leur défense en porcelaine (7 buts encaissés en une semaine, toutes compétitions confondues).
  
Douchez a retardé l'échéance en arrêtant un penalty grenoblois, mais Nassim Akrour a dans la foulée inscrit l'unique but du match sur un missile de 35 mètres en pleine lucarne, sa deuxième réalisation en championnat.
  
Grenoble peut surtout remercier l'OL, incapable de l'emporter à Lorient. Les Merlus semblent s'être mués en bête noire du septuple champion de France, les hommes de Christian Gourcuff avaient déjà vaincu l'ogre lyonnais la saison dernière au Moustoir.
  

Retard à l'allumage
  
Si Lyon a du retard à l'allumage, Paris n'a en revanche pas laissé traîner les choses. Alors qu'il avait attendu 20 journées pour s'imposer à domicile en 2007-08, le club de la capitale s'est cette fois rendu d'emblée maître du Parc des Princes, qui plus est face à l'un des grands favoris du championnat.
  
Sans être impérial dans le jeu, le PSG a mis fin au blocage psychologique devant ses supporteurs qui l'avait paralysé l'année dernière et avait totalement plombé sa saison. Pour le nouvel attaquant Guillaume Hoarau, venu du Havre et auteur du but de la victoire, le moral est également au beau fixe. Son but a effacé les inquiétudes sur son adaptation, nées d'une première prestation sans éclat à Monaco (défaite 1-0).
  
Le club du Rocher n'est pas parvenu à capitaliser sur ce succès et a dû concéder un nul frustrant à Nantes (1-1). En attendant l'incorporation en défense du Croate Simic, dernière recrue de l'ASM en provenance de l'AC Milan, Ricardo a encore du travail afin de rendre son équipe compétitive pour se mêler à la lutte pour les premières places.
  
Marseille est, lui, déjà aux avant-postes et sur le podium (2e) après son facile succès contre Auxerre (4-0). L'armada offensive de l'OM a fait très mal aux défenseurs bourguignons mais c'est surtout l'efficacitté retrouvée de l'arrière-garde phocéenne qui a dû faire plaisir à Eric Gerets, en colère après les quatre buts encaissés à Rennes.
  

Lille et Nancy en danger
  
Cette 2e journée a aussi été l'occasion pour des équipes battues la semaine dernière de se racheter. Caen a largement dominé Valenciennes 3-1 grâce notamment à un but de l'ancien attaquant nordiste, Steve Savidan.
  
Saint-Etienne, surpris d'entrée à Valenciennes, s'est fait peur en fin de match mais a réussi à préserver son avantage (2-1) face à Sochaux. Les Lionceaux, sauvés in extremis de la relégation en Ligue 2, sont bien partis pour un nouvel exercice galère puisqu'ils occupent déjà la dernière place après cette deuxième défaite en autant de rencontres.
  
Toulouse, autre rescapé de la saison dernière, s'est lui rassuré avec un succès face au Havre (2-1) qui efface quelque peu cette terrible impression d'impuissance laissée à Lyon (3-0).
  
En revanche, la saison risque d'être longue pour deux formations habituées depuis plusieurs années à se mêler au peloton de tête. Lille, avant-dernier, a bien du mal à tourner la page Puel et s'est incliné au Stadium de Villeneuve d'Ascq contre Le Mans (3-1). 4e en 2007-08, Nancy pointe en 18e position après avoir concédé une défaite à la 89e minute à Nice (2-1).
  

  

Première publication : 17/08/2008

COMMENTAIRE(S)