Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Gambie : Yahya Jammeh accepte de quitter le pouvoir d'après Barrow

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Davos 2017 : "On ne doit pas jouer à se faire peur", tempère Maurice Lévy

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Davos 2017 : "Trump est un nouveau Madoff", estime Jacques Attali

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Paul Polman : "Les fruits de la globalisation doivent être distribués de façon plus juste"

En savoir plus

FOCUS

Aux États-Unis, le désarroi et la colère des opposants à Donald Trump

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Enseigner autrement : de nouvelles méthodes pour réinventer l'école

En savoir plus

#ActuElles

Russie : les violences domestiques bientôt dépénalisées ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sabrina Ouazani, le cinéma avec le sourire

En savoir plus

BILLET RETOUR

Au Zimbabwe, le spectre de la crise économique plane toujours

En savoir plus

Faute de médailles, des Brésiliens piratent leur site olympique

Dernière modification : 21/08/2008

Le site officiel du Comité olympique brésilien a été attaqué par des pirates informatiques protestant contre le maigre butin en médaille de leurs athlètes nationaux. Le portail a dû être fermé une partie de la journée.

 

Des pirates informatiques brésiliens s’en sont pris au site du Comité olympique brésilien pour protester contre la mauvaise prestation des athlètes nationaux lors des Jeux olympiques de Pékin, selon les médias.

"Le Brésil est nul lors de ces jeux", pouvait-on lire sur plusieurs pages du portail officiel du Comité, rapporte Globo.com, un site d’information brésilien, ainsi que d’autres journaux.
 
Le Comité olympique a dû fermer le site après deux attaques mardi tôt dans la matinée. Le portail est resté inaccessible une partie de la journée, officiellement pour "raisons de maintenance".
 
Les Brésiliens ont ramené, jusqu’à présent 6 médailles : une en or (en natation) et cinq en bronze (natation, judo et voile).
En 2004, le pays avait totalisé 10 médailles contre 12 en 2000 et 15 en 1996.

Première publication : 19/08/2008

COMMENTAIRE(S)