Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Ghouta orientale : un adolescent filme le calvaire de l'intérieur

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Agriculture française : le malaise des producteurs

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Agriculture française : un modèle en crise

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Marseille, éternelle capitale de la culture ?

En savoir plus

FOCUS

Criminalité : le "dark Web", le côté obscur d'Internet

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Le visage des sans-abri

En savoir plus

REPORTERS

"Never again" : le mouvement contre les armes qui bouscule l'Amérique

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Agriculture : Emmanuel Macron veut rassurer les jeunes

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Fusillade aux États-Unis : la NRA veut "plus d'armes dans les écoles"

En savoir plus

L'Arkansas au coeur des convoitises électorales

Dernière modification : 19/08/2008

L'Arkansas est l'un des Etats clés de la prochaine élection présidentielle américaine. Après avoir penché côté démocrate lors des scrutins de 1992 et de 1996, c'est le républicain George W. Bush qui s'y était imposé en 2000 et en 2004.

Même si sur le plan politique l’Arkansas est surtout connu pour être l’Etat des Clinton, rien n’indique qu’il votera à coup sûr pour un candidat démocrate lors de l’élection de novembre.

 

A mesure que la date fatidique approche, l’Arkansas est de plus en plus considéré comme un "swing state", c'est-à-dire un Etat qui peut basculer d’un côté ou de l’autre.

 

Les dernières élections locales ont beau avoir été favorables aux démocrates, certains observateurs estiment que le résultat pourrait être différent à l’heure de choisir le président.

 

L’héritage des Clinton a pourtant marqué l’histoire de cet Etat, dont Bill a été le gouverneur avant de devenir président. Quant à Hillary, elle y a devancé son ancien rival à l’investiture démocrate, Barack Obama, lors des primaires.

 

Mais l’histoire d’amour entre l’Arkansas et les Clinton ne va pas forcément profiter au parti démocrate. Les valeurs chrétiennes traditionnelles, très répandues dans l’Etat, pourraient peser lourd dans la balance le 4 novembre prochain.

 

Regardez le sujet de Gallagher Fenwick en cliquant sur la vidéo en haut de page.

Première publication : 19/08/2008

COMMENTAIRE(S)