Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Au Burundi, le leader de l'opposition, qui avait appelé au boycott, élu vice-président de l'assemblée

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Calais: la porte mortelle vers "l'Eldorado"

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Faut-il copier la Silicon Valley ?

En savoir plus

FOCUS

Au Bangladesh, les assassinats de libres-penseurs se multiplient

En savoir plus

L'ENTRETIEN

François Morin : "28 banques ont la capacité de déstabiliser le système monétaire et financier mondial"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Gaza, Baalbeck, Tombouctou... La résistance par l’art

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

États-Unis : nouvelle controverse sur le port d'armes, après plusieurs tueries

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

#CecilTheLion : le chasseur devient la proie

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

EDF va prendre le contrôle des réacteurs nucléaires d’Areva

En savoir plus

Les États-Unis protestent après le 200 mètres

Dernière modification : 20/08/2008

La délégation des États-Unis admet la disqualification de leur coureur Wallace Spearmon (à gauche sur la photo) à l'issue du 200 mètres hommes, mais dépose une protestation contre Churandy Martina, qui a remporté la médaille d'argent.

 

La délégation américaine a accepté mercredi la disqualification de Wallace Spearmon en finale du 200 mètres des Jeux olympiques et déposé une réclamation contre la médaille d'argent de Churandy Martina.
 

"La délégation américaine accepte la disqualification de Spearmon mais porte réclamation contre Martina car elle pense qu'il a lui aussi marché sur un couloir voisin", a dit une porte-parole de la Fédération internationale d'athlétisme (IAAF). Le Jamaïcain Usain Bolt a gagné la course en 19"30, nouveau record du monde devant Martina, des Antilles Néerlandaises, et l'Américain Shawn Crawford, troisième après la disqualification de Spearmon.

 
Spearmon a marché au départ de la course sur un couloir voisin, le huit, de son compatriote Walterd Dix.

Première publication : 20/08/2008

COMMENTAIRE(S)