Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE DÉBAT

Emmanuel Macron aux Etats-Unis : le président et Trump, une complicité et des désaccords

En savoir plus

LE GROS MOT DE L'ÉCO

Uberisation : naissance de l’entreprise 2.0

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Naïssam Jalal et le trio Amzik, nouveaux visages des musiques orientales

En savoir plus

L'INFO ÉCO

États-Unis-France : les taxes de la discorde

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Loi asile-immigration : "hystérisation" ou "Bérézina morale"?

En savoir plus

L’invité du jour

Jean-Claude Heudin : "L’intelligence artificielle, c’est un peu comme la force dans Star Wars"

En savoir plus

FOCUS

Cameroun : les ravages du Tramadol, drogue de synthèse prisée des jeunes

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Emmanuel Macron courtise Donald Trump, mais est-ce bien utile ?"

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Herman Van Rompuy : "On ne convaincra les Européens qu'avec des résultats"

En savoir plus

Les États-Unis protestent après le 200 mètres

Dernière modification : 20/08/2008

La délégation des États-Unis admet la disqualification de leur coureur Wallace Spearmon (à gauche sur la photo) à l'issue du 200 mètres hommes, mais dépose une protestation contre Churandy Martina, qui a remporté la médaille d'argent.

 

La délégation américaine a accepté mercredi la disqualification de Wallace Spearmon en finale du 200 mètres des Jeux olympiques et déposé une réclamation contre la médaille d'argent de Churandy Martina.
 

"La délégation américaine accepte la disqualification de Spearmon mais porte réclamation contre Martina car elle pense qu'il a lui aussi marché sur un couloir voisin", a dit une porte-parole de la Fédération internationale d'athlétisme (IAAF). Le Jamaïcain Usain Bolt a gagné la course en 19"30, nouveau record du monde devant Martina, des Antilles Néerlandaises, et l'Américain Shawn Crawford, troisième après la disqualification de Spearmon.

 
Spearmon a marché au départ de la course sur un couloir voisin, le huit, de son compatriote Walterd Dix.

Première publication : 20/08/2008

COMMENTAIRE(S)