Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

POLITIQUE

"L’intérêt fondamental de Poutine, c’est de se rapprocher de l’Europe"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Le festival de la BD d’Angoulême sous le signe de "Charlie Hebdo"

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

"Les mutuelles ne gagnent pas d'argent !"

En savoir plus

FOCUS

Espagne : 35 militants indépendantistes basques devant la justice

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Hezbollah : vers une nouvelle guerre ? (partie 2)

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Tempête Juno aux États-Unis : la "snowcalypse" n'a pas eu lieu

En savoir plus

REPORTERS

Centrafrique, le convoi de l’espoir

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Panique boursière à Athènes

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Hezbollah : vers une nouvelle guerre ? (partie 1)

En savoir plus

Un baron de la drogue expulsé du Canada écroué à Rome

Dernière modification : 21/08/2008

Giuseppe Coluccio a été incarcéré à Rome, après avoir été expulsé du Canada. Membre de la mafia calabraise recherché par les autorités italiennes, il fut l'un des parrains du trafic de drogues entre l’Amérique latine et l’Europe.

Giuseppe Coluccio, un des parrains du trafic de cocaïne et d’héroïne entre l’Amérique Latine et l’Europe, a été incarcéré mercredi à Rome, après avoir été expulsé du Canada où il avait été interpellé le 7 août dernier.


En fuite depuis 2005, Coluccio, âgé de 42 ans, est accusé de trafic de drogue, extorsion et association mafieuse. Un mandat d’arrêt international avait été lancé contre lui par le procureur anti-mafia de Reggio Calabre (dans le sud de l’Italie). Au moment de son arrestation dans un luxueux appartement de Toronto, Coluccio se trouvait en possession d’un million et demi de dollars canadiens en liquide, selon la presse italienne.


Les enquêteurs italiens estiment que Coluccio tenait un rôle de premier plan depuis le début des années 90 dans le trafic international de stupéfiants à la tête d’un des clans de la 'Ndrangheta, la violente mafia calabraise.
Toujours selon les enquêteurs, le parrain calabrais aurait établi des "contacts étroits" avec la mafia sicilienne, par l’intermédiaire de Giuseppe Cuntrera, un autre fugitif repéré au Canada.


Coluccio est également accusé d’avoir organisé un réseau de trafic de drogue avec des organisations criminelles turques transportant les stupéfiants vers les côtes calabraises à bord d’embarcations de pêche appartenant à la ‘Ndrangheta.
La ‘Ndrangheta est régulièrement considérée par les autorités anti-mafia italiennes comme la plus puissante organisation criminelle du pays.


Selon le rapport 2008 de l’Institut politique italien Eurispes, l’organisation criminelle a engrangé l’an dernier des revenus de 44 milliards d’euros,
provenant essentiellement du trafic de drogue, mais aussi de la prostitution, du trafic d’armes, de l’extorsion et de contrats publics de construction immobilière.

Première publication : 20/08/2008

COMMENTAIRE(S)