Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Migrants à Calais : Londres débloque 15 millions d'euros

    En savoir plus

  • Air France : la grève des pilotes prolongée jusqu'au 26 septembre

    En savoir plus

  • Tunisie : le président Moncef Marzouki candidat à sa réélection

    En savoir plus

  • Libération des otages turcs enlevés dans le nord de l'Irak

    En savoir plus

  • Ebola : Cuba fait perdurer la tradition de l’entraide médicale

    En savoir plus

  • États-Unis : un intrus arrêté à la Maison blanche

    En savoir plus

  • L’Ukraine et les séparatistes signent un mémorandum pour garantir le cessez-le-feu

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Le Tchad accuse l'ONU d'utiliser ses soldats comme "bouclier" au Mali

    En savoir plus

  • Washington et Téhéran discutent à New York de la lutte contre l'EI

    En savoir plus

  • Ebola : les 6,5 millions d'habitants de Sierra Leone assignés à résidence

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

  • Wall Street : début en fanfare pour le géant chinois Alibaba

    En savoir plus

Un baron de la drogue expulsé du Canada écroué à Rome

Dernière modification : 21/08/2008

Giuseppe Coluccio a été incarcéré à Rome, après avoir été expulsé du Canada. Membre de la mafia calabraise recherché par les autorités italiennes, il fut l'un des parrains du trafic de drogues entre l’Amérique latine et l’Europe.

Giuseppe Coluccio, un des parrains du trafic de cocaïne et d’héroïne entre l’Amérique Latine et l’Europe, a été incarcéré mercredi à Rome, après avoir été expulsé du Canada où il avait été interpellé le 7 août dernier.


En fuite depuis 2005, Coluccio, âgé de 42 ans, est accusé de trafic de drogue, extorsion et association mafieuse. Un mandat d’arrêt international avait été lancé contre lui par le procureur anti-mafia de Reggio Calabre (dans le sud de l’Italie). Au moment de son arrestation dans un luxueux appartement de Toronto, Coluccio se trouvait en possession d’un million et demi de dollars canadiens en liquide, selon la presse italienne.


Les enquêteurs italiens estiment que Coluccio tenait un rôle de premier plan depuis le début des années 90 dans le trafic international de stupéfiants à la tête d’un des clans de la 'Ndrangheta, la violente mafia calabraise.
Toujours selon les enquêteurs, le parrain calabrais aurait établi des "contacts étroits" avec la mafia sicilienne, par l’intermédiaire de Giuseppe Cuntrera, un autre fugitif repéré au Canada.


Coluccio est également accusé d’avoir organisé un réseau de trafic de drogue avec des organisations criminelles turques transportant les stupéfiants vers les côtes calabraises à bord d’embarcations de pêche appartenant à la ‘Ndrangheta.
La ‘Ndrangheta est régulièrement considérée par les autorités anti-mafia italiennes comme la plus puissante organisation criminelle du pays.


Selon le rapport 2008 de l’Institut politique italien Eurispes, l’organisation criminelle a engrangé l’an dernier des revenus de 44 milliards d’euros,
provenant essentiellement du trafic de drogue, mais aussi de la prostitution, du trafic d’armes, de l’extorsion et de contrats publics de construction immobilière.

Première publication : 20/08/2008

COMMENTAIRE(S)