Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle : Le Gabon suspendu à la décision de la Cour Constitutionnelle

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Attentats aux États-Unis: la peur du terrorisme ravivée (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Mort d'un homme noir tué par la police aux États-Unis: racisme ou dérapage ? (partie 1)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Quelle politique mener à l'égard des réfugiés en Europe ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Budget de l'État 2017 : le grand bluff ?

En savoir plus

TECH 24

La dictature des algorithmes

En savoir plus

FOCUS

Adulé ou conspué : Jeremy Corbyn, une figure qui divise le Labour au Royaume-Uni

En savoir plus

#ActuElles

Pénélope Bagieu raconte en BD l'histoire de 15 héroïnes culottées

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Djihad" ou l'art comme rempart à l'extrémisme

En savoir plus

Les Français dans le dernier carré

Dernière modification : 21/08/2008

L'équipe de France de handball s'est brillamment qualifiée pour les demi-finales du tournoi olympique en dominant les Russes en quart de finale, 27 à 24. Les Bleus affronteront le vainqueur du match entre la Croatie et le Danemark.

 

 L'équipe de France masculine de handball a vengé son homologue féminine, mercredi, en battant la Russie 27-24 en quart de finale du tournoi olympique des Jeux de Pékin.

Mardi, l'équipe de France féminine avait été battue au même stade de la compétition 32-31, après deux prolongations, par la Russie.

Contrairement à 2000 et 2004, où ils avaient buté sur l'écueil des quarts de finale, les Bleus se sont donc aisément hissés en demi-finales, où ils affronteront le vainqueur de Croatie-Danemark.

En début de match, les attaques prenaient le pas sur les défenses et après dix minutes de jeu, les deux équipes avaient déjà inscrt six buts chacune.

En l'absence de Jérôme Fernandez, blessé et forfait jusqu'à la fin du tournoi, les Bleus s'en remettaient à la force de frappe de Daniel Narcisse et Luc Abalo, parfaitement entrés dans le match avec respectivement trois et quatre buts en première période.


NARCISSE CONCLUT SUR UN "KUNG-FU"

Et comme dans les buts, Thierry Omeyer trouvait enfin la parade aux tirs russes (5 arrêts), les Français creusaient un premier écart de deux buts sur un jet de sept mètres du capitaine Olivier Girault (9-7, 17e).

Les hommes de Claude Onesta resserraient encore les mailles du filet en défense et s'offraient quelques buts faciles en contre-attaque pour porter leur avance à cinq unités (13-8) à deux minutes de la mi-temps.

Deux jets de sept mètres des Russes juste avant la pause ramenaient le score à 13-10.

Le début de seconde période permettait aux Bleus de creuser à nouveau un écart conséquent (15-10) grâce, notamment, au gardien remplaçant Daouda Karaboué, qui arrêtait un deuxième penalty.

Maîtres de leur sujet, jamais inquiétés par une équipe russe toussotante, les Français maintenaient leur avance à cinq buts à 15 minutes du terme (22-17) sans avoir à forcer leur talent.

Mais les Russes, bien portés par leur gardien Alexeï Kostigov, profitaient d'un temps faible des Bleus pour leur infliger un 4-0 et revenir à 22-21 à dix minutes de la fin.

Une alerte sans conséquence puisque les Tricolores inscrivaient à leur tour un 3-0 (25-21) et finissaient en roue libre avec un dernier but magnifique de Daniel Narcisse, l'homme du match, sur un "kung-fu".

Les deux derniers quarts de finale doivent opposer mercredi l'Islande à la Pologne et la Corée du Sud à l'Espagne

Première publication : 20/08/2008

COMMENTAIRE(S)