Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Manifestation de l'opposition sénégalaise contre un projet de réforme électorale controversé

En savoir plus

LE DÉBAT

Réformes en France : vers une convergence des luttes ?

En savoir plus

POLITIQUE

Visite d'Emmanuel Macron à Washington : Que peut-il espérer de cette rencontre avec Donald Trump ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sting : "Avec Shaggy, on a presque oublié qu'on enregistrait un disque!"

En savoir plus

FOCUS

Face à une crise des déchets qui s’éternise, des Libanais se mobilisent

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Kanye West s'improvise "philosophe" sur Twitter

En savoir plus

L’invité du jour

Martine Landry : "On ne demande pas à accueillir toute la misère du monde mais à prendre notre part"

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Rencontre Macron-Merkel à Berlin : une feuille de route pour réformer la zone euro ?

En savoir plus

DANS LA PRESSE

Sur l'Europe, "Macron et Merkel rentrent dans le dur"

En savoir plus

Le Jamaïquain Usain Bolt vise le doublé 100-200 m

Dernière modification : 20/08/2008

Champion olympique depuis son record du monde sur 100 m, samedi, Usain Bolt vise maintenant le titre sur 200 m. Le dernier à avoir réalisé un tel doublé est Carl Lewis, aux JO de Los Angeles en 1984.

 

Le programme vespéral de la 6e journée d'athlétisme des Jeux de Pékin propose en vedette jamaïcaine, jeudi, Usain Bolt, immense favori du 200 m après avoir été sacré champion olympique du 100 m samedi, avec record du monde à l'appui (9.69).

Les deux autres finales, le marteau et le 400 m haies féminins, pâtissent de la comparaison, d'autant que Bolt, en effectuant un footing dans les 60 derniers mètres, a remporté mardi soir sa demi-finale en 20 sec 09.

Saisissant contraste entre le grand Jamaïcain qui, après avoir avalé ses adversaires dans le virage, a déroulé pour contrôler notamment, à sa gauche, le champion olympique en titre, l'Américain Shawn Crawford.

En finale, Bolt a les moyens de dépoussiérer le record planétaire de l'Américain Michael Johnson (19.32), qui date des Jeux d'Atlanta en 1996.

Le prodige du sprint, qui possède un record de 19 sec 67, va-t-il se contenter de gagner, quitte à se relâcher à 20/30 m de l'arrivée pour fêter une deuxième médaille d'or, ou va-t-il pousser jusqu'au bout?

"Je courrai à fond la finale. Je ressens certes un peu de fatigue après tous ces tours, mais je sens que j'ai encore de la réserve pour une course", a répondu le meilleur sprinter du monde, à l'issue des demi-finales.

"Je suis content d'avoir passé le tour. Je ne dirais pas que j'ai effectué un jogging. Je me suis simplement qualifié pour le tour suivant. Et j'ai effectivement levé les yeux sur l'écran géant pour voir où en étaient les autres", a ajouté le jeune homme (21 ans), qui a mimé une danse pour exprimer son bonheur.

Sans leur champion du monde Tyson Gay, non qualifié après s'être blessé en quarts de finale des sélections US, le trio américain Crawford/Wallace Spearmon/Walter Dix se battra pour les médailles d'argent et de bronze. En sprint, l'union ne fait pas la force. Et la force est en Bolt.

Première publication : 20/08/2008

COMMENTAIRE(S)