Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Gaza: des morts trop télégéniques

En savoir plus

DÉBAT

Centrafrique - forum pour la paix : comment relever le défi de la réconciliation nationale ?

En savoir plus

DÉBAT

Ukraine - l'UE contre la Russie : les "mistral" plus forts que les sanctions ?

En savoir plus

L’EUROPE DANS TOUS SES ÉTATS

Best of (Partie 2)

En savoir plus

L’EUROPE DANS TOUS SES ÉTATS

Best of (Partie 1)

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Le Festival de Carthage souffle ses 50 bougies !

En savoir plus

FOCUS

Angela Merkel au sommet de son pouvoir?

En savoir plus

MODE

Les collections de l'été 2015 déjà au salon Who's Next à Paris

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Xavier Bettel, Premier ministre luxembourgeois

En savoir plus

  • Vidéo : à Khan Younès, les cortèges funéraires se succèdent

    En savoir plus

  • Gaza : "Nous devons aller jusqu'au bout de la mission", prévient Israël

    En savoir plus

  • Tour de France : Thibaut Pinot, une dose de "combativité", une dose de "déconne"

    En savoir plus

  • Plusieurs compagnies aériennes annulent leurs vols vers Israël

    En savoir plus

  • Violences à Sarcelles : quatre personnes condamnées à de la prison ferme

    En savoir plus

  • Vol MH17 : les boîtes noires vont être analysées au Royaume-Uni

    En savoir plus

  • Les négociations de paix en Centrafrique tournent court à Brazzaville

    En savoir plus

  • Londres relance l'enquête sur la mort de l'ex-espion russe Litvinenko

    En savoir plus

  • Les télévisions libanaises unissent leur voix pour soutenir Gaza

    En savoir plus

  • Le FBI accusé de transformer des citoyens musulmans en terroristes

    En savoir plus

  • Présidentielle indonésienne : victoire du réformateur Joko Widodo

    En savoir plus

  • Paris confirme la livraison du premier Mistral à Moscou, le second en suspens

    En savoir plus

  • Transferts : le Colombien James Rodriguez quitte Monaco pour le Real Madrid

    En savoir plus

  • Gaza : l'armée israélienne annonce la disparition d'un de ses soldats

    En savoir plus

  • Dunga sélectionneur : le manque d’imagination du football brésilien

    En savoir plus

  • À Sarcelles, des dignitaires juifs et musulmans ont prié pour la paix

    En savoir plus

  • Transferts : Patrice Evra quitte Manchester United pour la Juventus Turin

    En savoir plus

  • Gaza : au Caire, Ban Ki-moon et Kerry veulent arracher un cessez-le-feu

    En savoir plus

Un pigeon en "garde à vue" pour trafic de drogue

Dernière modification : 21/08/2008

Soupçonné d'avoir introduit de l'héroïne dans une prison en Bosnie, un pigeon voyageur a été "arrêté" par la police pour trafic de drogue. L'enquête déterminera le sort du volatile qui, pour l'heure, est toujours derrière les barreaux.

La police bosniaque a capturé un pigeon  après avoir découvert que des détenus l'utilisaient pour introduire de la drogue à l'intérieur d'une des principales prisons de haute sécurité de Bosnie, a-t-on appris jeudi de source pénitentiaire.
  
"Les gardiens ont soupçonné l'animal d'être impliqué dans un trafic de drogue après avoir noté que quatre détenus s'étaient visiblement drogués peu après que le pigeon se fut posé à une fenêtre de la prison", a déclaré à l'AFP un responsable pénitentiaire, Josip Pojavnik.
  
Après des analyses médicales, il s'est avéré que les quatre détenus avaient effectivement pris de l'héroïne, a ajouté ce responsable de la prison de Zenica, précisant que des mesures disciplinaires allaient être prises à leur encontre.
  
Selon lui, la drogue était transportée dans de petits sachets accrochés aux pattes de ce pigeon voyageur, officiellement accepté par l'administration pénitentiaire comme animal de compagnie d'un des détenus.
  
"Nous pensons que le pigeon transportait la drogue depuis Tuzla", une localité à environ 70 km au nord-est de Zenica, dans le centre de la Bosnie, a expliqué M. Pojavnik.
  
L'oiseau a été placé en garde à vue par la police, qui a lancé une enquête pour identifier ceux qui le "fournissaient" en drogue.
  
"Nous ne savons pas quoi faire du pigeon", a avoué le responsable pénitentiaire, "mais pour l'instant il va rester derrière les barreaux".
  
A la suite de cet incident, l'administration de l'établissement envisage de mettre fin à un projet d'élevage de pigeons mis en place dans le cadre du programme de réhabilitation des détenus, bien que l'oiseau incriminé n'en soit pas issu.
  
Un cas similaire a été découvert cette année dans une prison brésilienne, où des pigeons voyageurs étaient utilisés pour transporter de la drogue mais aussi des téléphones portables.

Première publication : 21/08/2008

COMMENTAIRE(S)