Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle : Le Gabon suspendu à la décision de la Cour Constitutionnelle

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Attentats aux États-Unis: la peur du terrorisme ravivée (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Mort d'un homme noir tué par la police aux États-Unis: racisme ou dérapage ? (partie 1)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Quelle politique mener à l'égard des réfugiés en Europe ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Budget de l'État 2017 : le grand bluff ?

En savoir plus

TECH 24

La dictature des algorithmes

En savoir plus

FOCUS

Adulé ou conspué : Jeremy Corbyn, une figure qui divise le Labour au Royaume-Uni

En savoir plus

#ActuElles

Pénélope Bagieu raconte en BD l'histoire de 15 héroïnes culottées

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Djihad" ou l'art comme rempart à l'extrémisme

En savoir plus

Et de trois pour les footballeuses américaines

Dernière modification : 21/08/2008

L'équipe de football féminine des États-Unis a remporté la médaille d'or pour la troisième fois en quatre éditions. Les Américaines ont remporté leur finale face aux Brésiliennes en inscrivant le seul but du match pendant les prolongations.

Les Etats-Unis, pour la 3e fois en quatre éditions olympiques, ont remporté jeudi à Pékin la médaille d'or, en battant un Brésil (1-0 a.p.) décidément maudit, puisqu'il subissait là sa 3e défaite en autant de finales consécutives dans les tournois majeurs (JO et Coupe du monde).

Si les Américains dédaignent le "soccer", les Américaines, elles, l'adorent, avec un palmarès inégalé comptant désormais trois titres de championnes olympiques et deux du monde. De quoi forger de l'expérience et s'armer de réalisme face à la puissance montante du football féminin.

Montante, mais qui trébuche à chaque fois sur la dernière marche. Les Brésiliennes avaient pourtant balayé ces mêmes Américaines 4-0 en demi-finale du dernier Mondial, et assommé 4-1 les doubles championnes du monde allemandes (finalement médaille de bronze) lundi dans le dernier carré des Jeux.

Mais un but de Lloyd dans la prolongation (96), sur une frappe depuis l'entrée de la surface au rebond vicieux, a enterré le rêve des "Meninas" (Demoiselles d'honneur) de doter le foot brésilien de son premier titre olympique.

 

Malgré Marta

Les garçons avaient montré le mauvais exemple mardi, giflés par les Argentins en demi-finale (3-0). Les filles auront été plus valeureuses, volontaires, mais au pays du Roi Pelé, présent en tribunes, l'argent ou le bronze footballistique ne vaut pas un real. Les regrets seront d'autant plus aiguisés qu'elles ont eu le contrôle du jeu.

Marta, meilleure joueuse Fifa 2006 et 2007 et en passe de détrôner l'Américaine retraitée Mia Hamm de son statut de meilleure joueuse de l'histoire, a tout tenté pour percer la forteresse US, se créant la meilleure occasion à la 71e, lorsqu'elle tirait à bout portant sur la gardienne à l'issue d'un slalom dans la surface. Mais le gant de Solo s'interposait.

Des raids solitaires, des frappes lointaines, des déviations, des centres ajustés, invariablement, l'attaquante sud-américaine et sa comparse Cristiane se heurtaient à la défense US et à son dernier rempart, quand elle ne tiraient pas dans le ciel.

Le repli et la défense en bloc prônés par la sélectionneuse des Etats-Unis, la Suédoise Pia Sundhage, ont prouvé toute leur efficacité, à défaut de séduire dans le jeu. Car côté américain, pas grand-chose à signaler, les attaquantes Hucles et Rodriguez étant sevrées de ballons exploitables. La faute notamment à Boxx et Lloyd, chargées de l'animation offensive, trop imprécises et étouffées par Formiga et Ester dans l'entre-jeu.

Restait le coup d'éclat individuel. Les Américaines, à défaut de s'approcher des cages de Barbara, ont tenté leur chance à mi-distance. Et à ce jeu-là, Lloyd a su se faire pardonner.

Première publication : 21/08/2008

COMMENTAIRE(S)