Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

migrants : Gao, aux portes du désert, carrefour des routes qui mènent en Europe

En savoir plus

DÉBAT

Barack Obama en Afrique : quel bilan? (partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Barack Obama en Afrique : quel bilan? (partie 1)

En savoir plus

FOCUS

Colombie : face aux bandes armées à Buenaventura, un quartier résiste

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Le meilleur des films de l'été 2015

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Israël : des prisonniers palestiniens en grève de la faim

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Des inondations en Guinée font plusieurs morts

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Twitter toujours en panne de croissance

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Trahison ?"

En savoir plus

Du bronze pour la Française Gwladys Epangue

Dernière modification : 22/08/2008

La Française Gwladys Epangue, a battu l'Australienne Tina Morgan en finale de repêchage et décroche l'une des deux médailles de bronze. La Sud-Coréenne Hwang Kyung-Seon remporte l'or, la Canadienne Karine Sergerie l'argent.

 

La Française Gwladys Epangue a décroché l'une des deux médailles de bronze du tournoi des moins de 67 kg de taekwondo des jeux Olympiques 2008, vendredi à Pékin.

  

Epangue, vice-championne du monde en 2005 et 2007, a battu l'Australienne Tina Morgan 4 à 1 en finale de repêchage et apporte ainsi à la France sa 34e médaille, et la 16e en bronze, depuis l'ouverture des JO.

  

La Française était venue à Pékin pour remporter le titre olympique, mais son rêve a pris fin en demi-finale face à sa grande rivale Hwang Kyung-seon. La Sud-Coréenne lui a infligé sa troisième défaite dans un grand rendez-vous après les finales des deux derniers Championnats du monde en 2005 et 2007.

  

"Je suis contente de ramener cette médaille à la maison, je ne reviens pas les mains vides. Cette médaille de bronze, je suis allée la chercher avec les tripes, car après ma défaite en demi-finale, j'étais très, très déçue", a expliqué la vice-championne d'Europe 2008.

  

"J'étais venue pour le titre. Je suis satisfaite d'avoir cette breloque, mais je ne peux pas être folle de joie. Cela me donne des raisons de plus d'aller jusqu'à Londres et les JO-2012", a-t-elle poursuivi.

  

Epangue, Parisienne d'origine camerounaise, a donné au taekwondo français sa quatrième médaille olympique depuis l'apparition de la discipline aux JO en 2000. Myriam Baverel avait terminé 2e des plus de 67 kg en 2000 et Pascal Gentil, emblématique leader de l'équipe de France, forfait à Pékin sur blessure, avait décroché le bronze chez les plus de 80 kg en 2000 et 2004.

  

Gentil est remplacé par Mickaël Borot qui entrera en lice samedi et fait figure de candidat au podium

Première publication : 22/08/2008

COMMENTAIRE(S)