Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Primaire: la gauche regarde ailleurs"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Gambie : Yahya Jammeh accepte de quitter le pouvoir d'après Barrow

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Davos 2017 : "On ne doit pas jouer à se faire peur", tempère Maurice Lévy

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Davos 2017 : "Trump est un nouveau Madoff", estime Jacques Attali

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Paul Polman : "Les fruits de la globalisation doivent être distribués de façon plus juste"

En savoir plus

FOCUS

Aux États-Unis, le désarroi et la colère des opposants à Donald Trump

En savoir plus

TECH 24

Satellites : les nouveaux maîtres du ciel

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Enseigner autrement : de nouvelles méthodes pour réinventer l'école

En savoir plus

#ActuElles

Russie : les violences domestiques bientôt dépénalisées ?

En savoir plus

Lutte sans merci entre les cartels de la drogue et la police

Dernière modification : 23/08/2008

Treize personnes, dont un policier, ont été assassinées à Ciudad Juarez, dans le nord du Mexique, où les cartels de la drogue et la police se livrent une lutte sans merci.

Treize personnes, dont un policier, ont été exécutées vendredi à Ciudad Juarez, dans le nord du Mexique, où sévit une guerre entre les cartels de drogue et les forces de l'ordre, ont annoncé les autorités.
  
Ces exécutions ont eu lieu alors que l'ensemble des procureurs régionaux se trouvaient réunis à Chihuahua, capitale de l'Etat du même nom, suite à la signature jeudi à Mexico d'un pacte de sécurité national destiné à mettre fin à la spirale de violence qui secoue le pays depuis plusieurs mois.
  
La violence, liée essentiellement au trafic de drogue, a déjà fait 2.712 morts depuis le début de 2008 au Mexique, en particulier dans l'Etat de Chihuahua. Un bilan qui dépasse déjà celui de l'an dernier.
  
Le président conservateur Felipe Calderon, arrivé au pouvoir en décembre 2006, a lancé une offensive contre les trafiquants de drogue en déployant dans le pays plus de 36.000 militaires et policiers, sans toutefois parvenir à endiguer la violence.

Première publication : 23/08/2008

COMMENTAIRE(S)