Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle : Le Gabon suspendu à la décision de la Cour Constitutionnelle

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Attentats aux États-Unis: la peur du terrorisme ravivée (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Mort d'un homme noir tué par la police aux États-Unis: racisme ou dérapage ? (partie 1)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Quelle politique mener à l'égard des réfugiés en Europe ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Budget de l'État 2017 : le grand bluff ?

En savoir plus

TECH 24

La dictature des algorithmes

En savoir plus

FOCUS

Adulé ou conspué : Jeremy Corbyn, une figure qui divise le Labour au Royaume-Uni

En savoir plus

#ActuElles

Pénélope Bagieu raconte en BD l'histoire de 15 héroïnes culottées

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Djihad" ou l'art comme rempart à l'extrémisme

En savoir plus

Lutte sans merci entre les cartels de la drogue et la police

Dernière modification : 23/08/2008

Treize personnes, dont un policier, ont été assassinées à Ciudad Juarez, dans le nord du Mexique, où les cartels de la drogue et la police se livrent une lutte sans merci.

Treize personnes, dont un policier, ont été exécutées vendredi à Ciudad Juarez, dans le nord du Mexique, où sévit une guerre entre les cartels de drogue et les forces de l'ordre, ont annoncé les autorités.
  
Ces exécutions ont eu lieu alors que l'ensemble des procureurs régionaux se trouvaient réunis à Chihuahua, capitale de l'Etat du même nom, suite à la signature jeudi à Mexico d'un pacte de sécurité national destiné à mettre fin à la spirale de violence qui secoue le pays depuis plusieurs mois.
  
La violence, liée essentiellement au trafic de drogue, a déjà fait 2.712 morts depuis le début de 2008 au Mexique, en particulier dans l'Etat de Chihuahua. Un bilan qui dépasse déjà celui de l'an dernier.
  
Le président conservateur Felipe Calderon, arrivé au pouvoir en décembre 2006, a lancé une offensive contre les trafiquants de drogue en déployant dans le pays plus de 36.000 militaires et policiers, sans toutefois parvenir à endiguer la violence.

Première publication : 23/08/2008

COMMENTAIRE(S)