Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Moins d'un Français sur deux est imposable

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Vers une police sous surveillance ?

En savoir plus

DÉBAT

Syrie, la guerre oubliée

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Irak : au coeur des monts Sinjar

En savoir plus

DÉBAT

Centrafrique : comment sortir de l'impasse ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"L'écureuil et le serpent"

En savoir plus

FOCUS

El Hierro, première île 100 % énergies renouvelables, peut-elle être un modèle pour la planète ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Obama et les attentes irréalistes des noirs américains"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Montréal, toute une histoire

En savoir plus

  • Quand l’Égypte sermonne Washington sur les émeutes de Ferguson

    En savoir plus

  • Hollande : "La situation internationale est la plus grave depuis 2001"

    En savoir plus

  • Gaza : la trêve une nouvelle fois rompue, Israël vise un chef du Hamas

    En savoir plus

  • RDC : le retour tant espéré des réfugiés angolais dans leur pays

    En savoir plus

  • Reportage : les combattants kurdes reprennent le barrage de Mossoul

    En savoir plus

  • Présidentielle 2017 : Alain Juppé candidat à la primaire de l'UMP

    En savoir plus

  • Glissements de terrain meurtriers à Hiroshima

    En savoir plus

  • Steve Ballmer, le directeur général de Microsoft, annonce son retrait

    En savoir plus

  • L'État islamique annonce avoir décapité un journaliste américain

    En savoir plus

  • L'armée irakienne attaque les jihadistes sur plusieurs fronts

    En savoir plus

  • L'opposition pakistanaise pénètre dans la zone rouge d’Islamabad

    En savoir plus

  • Libération : raconter l’été 44 au-delà des "moments de gloire et de triomphe"

    En savoir plus

  • Ligue 1 : une enquête judiciaire ouverte après le coup de tête de Brandao

    En savoir plus

  • Championnat d'Europe : Florent Manaudou vainqueur ex æquo sur 50 m papillon

    En savoir plus

  • Le prince saoudien braqué à Paris est un fils du roi Fahd mort en 2005

    En savoir plus

  • Émeutes de Ferguson : les États-Unis face à leurs vieux démons racistes

    En savoir plus

  • Carte interactive : "Ici est tombé" pour la Libération de Paris

    En savoir plus

  • Libération de Paris : "J'accueillais mes libérateurs"

    En savoir plus

  • Dans l’est de l'Ukraine, Lougansk en proie à d’intenses combats

    En savoir plus

La justice libanaise inculpe Kadhafi

Dernière modification : 27/08/2008

Un juge libanais a inculpé le dirigeant libyen Mouammar Kadhafi et a émis un mandat d'arrêt à son encontre dans l'affaire de la disparition en Libye, en 1978, de l'imam Moussa Sadr, un des chefs spirituels chiites du pays du Cèdre (photo).

La justice libanaise a inculpé le dirigeant libyen Mouammar Kadhafi et réclame son arrestation pour son rôle présumé dans la disparition de l'imam chiite libanais Moussa Sadr en 1978, selon des documents judiciaires.

Les chiites libanais accusent Tripoli d'avoir enlevé l'imam Sadr et deux de ses collaborateurs au cours d'une visite en Libye il y a trente ans. Les autorités libyennes affirment que Sadr avait quitté le pays en toute sécurité, mais beaucoup pensent qu'il a été tué peu après son enlèvement.

"Nous avons décidé (...) d'accuser Mouammar Kadhafi (...) d'incitation à l'enlèvement et à la privation de liberté de (...) l'imam Moussa al Sadr", indiquent les documents approuvés mardi soir par le juge d'instruction Samih al Hadj.

En vertu de la législation libanaise sur le terrorisme, ces charges sont passibles de la peine de mort.

Une première action en justice contre la Libye avait été classée en 1986, faute de preuves. Mais le procureur général du Liban indiquait en août 2004 qu'il comptait rouvrir l'enquête après l'examen de nouveaux éléments versés au dossier.

Sadr était le fondateur du mouvement chiite Amal, des rangs duquel a émergé ensuite le puissant mouvement de guérilla libanais du Hezbollah.

Avant la guerre civile meurtrière de 1975-90, il s'était fait le défenseur de la communauté chiite défavorisée du pays. Après que le pays eut basculé dans le chaos, il avait prôné la tolérance religieuse tout en cherchant à organiser les chiites.

Né en Iran en 1928, Sadr avait émigré au Liban où il demeure une figure vénérée par l'ensemble des chiites du pays.
 

Première publication : 27/08/2008

COMMENTAIRE(S)